Séoul demande à Washington d’ajourner les exercices militaires à la fin des JO

La Corée du Sud préfère ne pas participer à des exercices militaires pendant les Jeux olympiques d’hiver, afin d'écarter les risques de démarches provocatrices de Pyongyang.

La Corée du Sud a demandé aux États-Unis de reporter les exercices militaires prévus pour la période des Jeux olympiques pour diminuer la probabilité d'actions provocatrices venant de la Corée du Nord, communique le Financial Times se référant à ses propres sources.

The Republic of Korea destroyers Sejong the Great and Yang Manchun, the Arleigh Burke-class guided-missile destroyers USS Wayne E. Meyer, USS Michael Murphy and USS Stethem, the Ticonderoga-class guided-missile cruiser USS Lake Champlain and the Nimitz-class aircraft carrier USS Carl Vinson transit the western Pacific Ocean on May 3, 2017. Picture taken on May 3, 2017 - Sputnik France
États-Unis, Japon et Corée du Sud: Début de nouvelles manœuvres navales conjointes
Selon le Financial Times, il s'agit des exercices annuels Foal Eagle et des exercices Key Resolve, organisés de février à avril. Séoul souhaiterait que les exercices soient ajournés au 18 mars, date de la fermeture des Jeux paralympiques. Selon des sources du média, les États-Unis pourraient accepter la demande sud-coréenne.

Le ministère sud-coréen de la Défense a annoncé qu'une décision n'avait pas été encore prise. Le porte-parole du commandement américain dans le Pacifique, Dave Benham, a fait savoir que Séoul et Washington poursuivaient «les discussions sur leurs futures actions concernant les exercices».

Les Jeux olympiques d'hiver de 2018 auront lieu à Pyeongchang.du 9 au 25 février, et les Jeux paralympiques, du 9 au 18 mars. 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала