Le tribunal de l'information UK reconnaît WikiLeaks comme un média

© REUTERS / Peter NichollsWikiLeaks founder Julian Assange is seen on the balcony of the Ecuadorian Embassy in London, Britain, May 19, 2017
WikiLeaks founder Julian Assange is seen on the balcony of the Ecuadorian Embassy in London, Britain, May 19, 2017 - Sputnik France
Suite à la décision du tribunal de l'information du Royaume-Uni de reconnaître Wikileaks en tant que média, les autorités américaines auraient moins de chances d'obtenir l'extradition de son fondateur Julian Assange, estime le quotidien britannique le Guardian.

Julian Assange - Sputnik France
Wikileaks est une menace à la sécurité nationale US, selon le chef de la CIA
Les avocats de Julian Assange ont désormais tous les droits d'évoquer la liberté d'expression pour protéger leur client contre son extradition aux États-Unis après que le tribunal de l'information du Royaume-Uni a reconnu WikiLeaks comme un média, écrit le Guardian.

«WikiLeaks est une organisation de médias qui publie et commente des documents officiels classifiés ou des documents de services officiels concernant la guerre, la surveillance ou la corruption, fuités dans diverses circonstances», indique le quotidien citant la décision du tribunal.

Rappelons que le directeur de la CIA, Mike Pompeo, après des fuites de courriels du Parti démocrate américain, y compris ceux d'Hillary Clinton, avait décrit WikiLeaks comme «un service non-étatique de renseignement hostile souvent aidé par des acteurs étatiques comme la Russie». Il avait également souligné que M.Assange ne bénéficiait pas des privilèges du Premier amendement de la Constitution américaine qui protège, entre autre, la liberté de la presse. «Il se trouve dans une ambassade à Londres, il n'est pas citoyen américain», avait-t-il précisé.

Donald Trump, Jr. - Sputnik France
Donald Trump Jr publie sur Twitter sa correspondance avec WikiLeaks

Julian Assange est réfugié à l'ambassade d'Équateur à Londres depuis juin 2012 pour éviter une extradition vers la Suède, où des accusations de viol sont portées à son encontre, ce qu'il nie. Le fondateur de WikiLeaks affirme craindre que Stockholm ne l'envoie ensuite vers les États-Unis, où il devrait répondre de la publication par WikiLeaks de documents militaires et diplomatiques révélés par Chelsea Manning.

Le 19 mai, le parquet suédois a déclaré qu'il avait retiré le mandat d'arrêt européen contre M.Assange. Contrairement aux premières informations, selon lesquelles si les poursuites contre lui étaient abandonnées M.Assange entendrait demander l'asile politique à la France, son avocat, Juan Branco, a démenti une telle volonté de la part de son client, mais a souligné que la détermination du gouvernement français à intervenir serait saluée.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала