Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Décision de Trump sur Jérusalem: et quid du mur des Lamentations?

© Sputnik . Sergey Guneev / Aller dans la banque de photosMur des Lamentations
Mur des Lamentations - Sputnik France
S'abonner
Alors que la colère continue de gronder au Proche-Orient après la décision de Donald Trump de reconnaître unilatéralement Jérusalem comme capitale d'Israël, la liberté d’accès de toutes les religions à des lieux saints est également menacée, car Washington considère le mur des Lamentations comme territoire de l’État hébreu.

Les États-Unis considèrent le mur des Lamentations comme territoire d'Israël, a déclaré vendredi un haut responsable au sein l'administration américaine.

«Nous n'envisageons pas un scénario dans lequel le mur des Lamentations ne ferait pas partie d'Israël. Mais, selon le Président Trump, les limites concrètes de la souveraineté d'Israël devraient faire partie de l'accord sur le statut final de Jérusalem», a affirmé le responsable.

Le Mur des Lamentations, appelé aussi Mur occidental, est un mur de soutènement de l'esplanade du Temple de Jérusalem situé dans le quartier juif de la vieille ville de Jérusalem datant du Ier siècle. Il a été intégré au VIIe siècle aux murs d'enceinte de l'Esplanade des mosquées, ou Mont du Temple, lors de la construction du Dôme du Rocher, lieu saint de l'Islam d'où le Prophète, selon le récit coranique, s'est une nuit envolé.

La mosquée Al-Aqsa et le dôme du Rocher à Jérusalem - Sputnik France
Selon un ministre israélien, Trump a laissé ouvert le statut de Jérusalem-Est
Il est vénéré par les juifs pour sa proximité avec le Saint des Saints, situé sur le Mont du Temple et est de ce fait considéré comme l'endroit le plus saint des juifs pour la prière. Le Mur occidental est également un symbole national israélien, et des cérémonies religieuses et aussi civiles s'y tiennent, comme le Jour du souvenir.

Le Président Donald Trump a annoncé le 6 décembre que les États-Unis reconnaissaient Jérusalem comme capitale d'Israël et que l'ambassade américaine y serait transférée de Tel Aviv. L'initiative a provoqué la colère dans de nombreux pays — en Indonésie, dans le monde arabe, ainsi que des émeutes dans les territoires palestiniens. Des heurts entre manifestants et forces de sécurité israéliennes ont fait des victimes et plusieurs dizaines de blessés en Cisjordanie et à la frontière entre Israël et la bande de Gaza.

La communauté internationale n'a jamais reconnu Jérusalem comme capitale d'Israël et considère Jérusalem-Est comme un territoire occupé. Israël proclame tout Jérusalem, Ouest et Est, comme sa capitale «éternelle et indivisible».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала