Attentat au Pakistan revendiqué par Daech, le bilan s'alourdit à neuf morts

© REUTERS / Naseer AhmedA man carries a boy as he shouts for an ambulance after gunmen attacked the Bethel Memorial Methodist Church in Quetta, Pakistan December 17, 2017
A man carries a boy as he shouts for an ambulance after gunmen attacked the Bethel Memorial Methodist Church in Quetta, Pakistan December 17, 2017 - Sputnik France
Selon le bilan révisé, au moins neuf personnes ont été tuées et plus de 44 blessées dans une attaque contre une église chrétienne de la ville pakistanaise de Quetta. Cet acte terroriste a déjà été revendiqué par Daech.

Pakistan Ambulance - Sputnik France
Attaque dans une église chrétienne au Pakistan, plusieurs victimes
L'attentat perpétré ce dimanche dans une église méthodiste de Quetta dans le sud-ouest du Pakistan a fait au moins huit morts et jusqu'à 45 blessés, annonce la chaîne pakistanaise Geo TV.

L'attaque, revendiquée par Daech, a été commise par deux assaillants qui ont essayé de pénétrer à l'intérieur de l'église où commençait la messe dominicale qui avait réuni environ 400 personnes.

Selon l'AFP qui se réfère au ministre de l'Intérieur de la province du Baloutchistan, Sarfraz Bugti, l'un des assaillants a été abattu par la police sur le parvis, grâce à quoi un carnage encore pire a été évité.

L'autre kamikaze a déclenché une veste piégée chargée d'au moins «15 kg d'explosif» a indiqué à l'AFP un responsable de la défense civile, Aslam Tareen. Selon lui, l'homme ainsi que son complice, «abattu d'une balle entre les deux yeux», détenaient aussi des grenades, pour causer le maximum de dégâts dans l'assemblée.

l’Université d’agriculture de Peshawar - Sputnik France
Un attentat sanglant dans un campus au Pakistan

Un haut responsable de la police, Abdul Razzaq Cheema, a également évoqué la présence sur place de deux autres kamikazes qui auraient pris la fuite quand les forces de l'ordre sont intervenues.

Les chrétiens représentent environ 1,6% des 200 millions de Pakistanais. Ils sont quotidiennement victimes de discriminations dans ce pays à majorité musulmane, vivant dans la peur d'accusations de blasphème, souvent utilisées à tort contre les minorités pour régler des conflits personnels.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала