«Le marché est établi»: diamants et autres vastes richesses de l'Extrême-Orient russe

© Sputnik . Alexandr Liskin / Aller dans la banque de photosалмазы
алмазы - Sputnik France
Hébergeant plus de 80% des ressources de diamants en Russie, la République russe de Sakha (Iakoutie) est déjà présente sur les marchés européen, indien, américain, chinois et arabe, affirme à Sputnik le dirigeant de la République, Iegor Borissov. Or, le potentiel des terres extrême-orientales russes va bien au-delà.

Diamant - Sputnik France
Un des plus gros diamants du monde retrouvé en Afrique
La terre enneigée de la Iakoutie (Extrême-Orient russe) qui connait à peu près chaque année des baisses de températures pouvant atteindre —70 degrés, abrite un nombre impressionnant de richesses naturelles. On y trouve 82% de toutes les ressources russes de diamants, 17% de l'or, 61% de l'uranium et 40% du charbon, selon les statistiques du ministère de l'Économie de cette République.

Marché des diamants

Dans un entretien à Sputnik, le Président de la Iakoutie, Iegor Borissov, a parlé du marché des diamants et d'autres secteurs qui attirent l'attention d'entreprises étrangères, surtout européennes:

«Ici [en matière de diamants] le marché est établi. L'Inde, par exemple, n'achète pas de cristaux, elle achète des matières premières, pour ensuite les tailler et les revendre. Nous travaillons déjà avec les marchés américain, européen, indien, chinois, arabe.»

© Sputnik . Vladimir Viatkine / Aller dans la banque de photosUne mine de diamants en Yakoutie
Une mine de diamants en Yakoutie - Sputnik France
Une mine de diamants en Yakoutie

Ces dernières années, la Russie et l'Inde développent une coopération de plus en plus étroite. L'ambassadeur d'Inde en Russie Pankaj Saran, a affirmé bien l'apprécier, lors d'une intervention au club de discussion Valdaï «La Russie se tourne vers l'Orient: la décennie à venir» dans le cadre des Journées de l'Extrême-Orient à Moscou. L'année précédente, 18% des exportations russes concernaient des pierres et métaux précieux, indique le Centre du commerce international. De même, le centre pointe les échanges commerciaux augmentés de presque 1,5 milliards de dollars entre les deux pays comparativement à 2015.

 

 

Intérêts européens

diamant - Sputnik France
Adossés à l’or, aux diamants, au pétrole, que valent réellement les «rivaux» du bitcoin?
En 2018, la Russie planifie d'ouvrir une agence d'investissements à Bombay, a assuré d'ailleurs Timofei Bordachev, directeur de programme du club Valdaï. Ce qui ne veut pourtant pas dire que la Russie tourne le dos à l'Europe, mais il s'agit d'une «diversification des intérêts». Et les pays occidentaux quant à eux se montrent intéressés par les richesses de la région:

«Naturellement, le domaine des ressources minérales [les intéresse le plus]», a poursuivi Iegor Borissov. «Parce que tout le monde souhaite mettre la main sur des gisements d'hydrocarbures, de pétrole, de gaz, veut se connecter à un tuyau, à un oléoduc. Ensuite, ce sont les projets d'infrastructure. Le capital privé envisage de construire des routes, des voies ferroviaires. Voilà les deux questions qui les intéressent le plus.»

Axes de collaboration

Oleg Missevra, président du conseil d'administration de la Société minière orientale, a spécifié les principaux axes de travail avec les partenaires européens de la Russie.

«Nous travaillons avec plusieurs pays européens. Premièrement, certes, avec les Allemands, puisque l'entreprise japonaise Komatsu produit des excavateurs en Allemagne. Deuxièmement, c'est Liebherr qui possède des usines en France et en Allemagne. Troisièmement, nous travaillons très étroitement avec la société italienne Bedeschi qui se spécialise dans la production et la livraison d'équipements portuaires et de convoyeur.»

Ce sont les trois axes européens majeurs, mais ils sont bien importants pour ce qui concerne les fonds, a-t-il expliqué à Sputnik.

Les sanctions et leurs conséquences

Si l'on compare la situation actuelle avec celle d'il y a 10 ans, M.Missevra a avoué que le secteur bancaire avait le plus souffert de l'impact des sanctions antirusses et il était devenu plus difficile d'attirer des financements d'Europe occidentale.

«Quant aux producteurs d'équipement, les sanctions n'ont en rien influé sur les livraisons, ni sur les relations producteur-consommateur. Nous continuons de communiquer avec eux comme auparavant. Nous sommes des clients importants pour eux et ils sont des producteurs et fournisseurs importants pour nous».

© Sputnik . Ekaterina YansonExposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou: produits de l’artisanat local
Exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou: produits de l’artisanat local - Sputnik France
1/7
Exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou: produits de l’artisanat local
© Sputnik . Ekaterina YansonOleg Missevra, président du conseil d’administration de la Société minière orientale, intervenant dans le cadre de l'exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou
Oleg Missevra, président du conseil d’administration de la Société minière orientale, intervenant dans le cadre de l'exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou - Sputnik France
2/7
Oleg Missevra, président du conseil d’administration de la Société minière orientale, intervenant dans le cadre de l'exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou
© Sputnik . Ekaterina YansonExposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou: produits de l’artisanat local
Exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou: produits de l’artisanat local - Sputnik France
3/7
Exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou: produits de l’artisanat local
© Sputnik . Ekaterina YansonAlexander Galoushka, ministre russe du Développement de l'Extrême-Orient, tient un discours dans le cadre des «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou
Alexander Galoushka, ministre russe du Développement de l'Extrême-Orient, tient un discours dans le cadre des «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou - Sputnik France
4/7
Alexander Galoushka, ministre russe du Développement de l'Extrême-Orient, tient un discours dans le cadre des «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou
© Sputnik . Ekaterina YansonUne jeune femme portant un costume traditionnel de la République russe de Sakha (Iakoutie)
Une jeune femme portant un costume traditionnel de la République russe de Sakha (Iakoutie) - Sputnik France
5/7
Une jeune femme portant un costume traditionnel de la République russe de Sakha (Iakoutie)
© Sputnik . Ekaterina YansonExposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou: produits de l’artisanat local
Exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou: produits de l’artisanat local - Sputnik France
6/7
Exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou: produits de l’artisanat local
© Sputnik . Ekaterina YansonPrésentation vidéo de la région extrême-orientale russe
Présentation vidéo de la région extrême-orientale russe - Sputnik France
7/7
Présentation vidéo de la région extrême-orientale russe
1/7
Exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou: produits de l’artisanat local
2/7
Oleg Missevra, président du conseil d’administration de la Société minière orientale, intervenant dans le cadre de l'exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou
3/7
Exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou: produits de l’artisanat local
4/7
Alexander Galoushka, ministre russe du Développement de l'Extrême-Orient, tient un discours dans le cadre des «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou
5/7
Une jeune femme portant un costume traditionnel de la République russe de Sakha (Iakoutie)
6/7
Exposition «Journées de l’Extrême-Orient» à Moscou: produits de l’artisanat local
7/7
Présentation vidéo de la région extrême-orientale russe

Du point de vue des investissements étrangers, la région asiatique s'est tournée sérieusement vers l'Extrême-Orient russe, selon M.Misserva. En fait, la coopération réussie avec la Chine, le Japon, la Corée du Sud est présente dans plusieurs domaines outre ceux mentionnés, d'importantes plateformes de collaboration sont les secteurs agricoles, de l'élevage et de l'aquaculture, la production en serres. De nombreux afflux financiers proviennent également du tourisme depuis ces régions.

Donc, le train du développement de la région semble être en marche à pleine vapeur.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала