Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Finies les batailles, bienvenu l’esprit de Noël: Duterte annonce une trêve pour les fêtes

CC0 / / Manila, Philippines
Manila, Philippines - Sputnik France
S'abonner
Le Président philippin Rodrigo Duterte a déclaré un cessez-le-feu unilatéral de dix jours avec les rebelles maoïstes pour permettre à la population des fêtes de Noël «sans stress».

Suspendre les offensives entre le 24 décembre et le 2 janvier, tel a été le cadeau de Noël que le Président Rodrigo Duterte a offert aux Philippins.

Philippine Marines prepare to fire 81mm mortars at Muslim militant positions at the frontline in Marawi, on the southern island of Mindanao on July 22, 2017 - Sputnik France
Menace terroriste: le Congrès philippin vote la prolongation de la loi martiale
Le Président a ordonné à la police et à l'armée de mettre fin à leurs opérations offensives contre les rebelles maoïstes, a déclaré son porte-parole.

Il a déclaré espérer «un geste similaire de bonne volonté» de la part de la Nouvelle armée du peuple (NPA), branche armée du Parti communiste des Philippines.

Mardi soir, M. Duterte a déclaré qu'il voulait que la population passe les vacances «sans stress». «Je ne veux pas mettre trop de pression sur les gens qui souffrent déjà», a-t-il souligné.

Members of the Philippine National Police (PNP) Special Action Force patrol after an Improvised Explosive Device (IED) was found near the U.S Embassy in metro Manila, Philippines November 28, 2016. - Sputnik France
Une cinquantaine de terroristes ouvre le feu sur la sécurité du Président philippin
A son arrivée au pouvoir l'an dernier, Rodrigo Duterte a relancé le processus de paix qui était dans l'impasse en libérant plusieurs dirigeants communistes pour montrer sa bonne volonté. Les discussions avec les rebelles ont été interrompues il y a 15 jours face à l'augmentation du nombre des attaques.

Les forces rebelles, estimées à environ 3.000, mènent une guérilla depuis près de 50 ans. Les principaux dirigeants du mouvement vivent en exil aux Pays-Bas depuis la fin des années 80. Le conflit a fait plus de 40.000 morts.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала