Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La vie serait possible sur des planètes à proximité d’étoiles mortes, selon des astronomes

© AP Photo / NASA, JPL-CaltechA pulsar
A pulsar - Sputnik France
S'abonner
La vie est possible dans des planètes du système du pulsar Liche, estiment des astronomes néerlandais, bien qu’ils aient à l’origine essayé de prouver le contraire, selon la revue Astronomy & Astrophysics.

Nébuleuse du Crabe - Sputnik France
Une nouvelle percée dans l’étude de la nébuleuse du Crabe
Des astronomes néerlandais ont découvert la possibilité de la vie dans des planètes du pulsar Liche (PSR B1257+12) dans la constellation de la Vierge, bien qu'ils l'aient d'abord évalué comme impossible, annonce la revue Astronomy & Astrophysics.

Les pulsars sont des étoiles à neutrons de diamètres se comptant en dizaines de kilomètres et d'une énorme densité, des centaines de millions de tonnes par un centimètre cube. Ils tournent aussi très rapidement sur eux-mêmes, effectuant une circonvolution par seconde et même parfois en une milliseconde.

Ces objets astronomiques forment des systèmes planétaires, mais ce sont des cas exceptionnels. Il n'y a que cinq planètes en orbite autour de pulsars dont le nombre est près de trois milles.

Le pulsar Liche situé à une distance de 2314 années-lumière du Soleil est une de ces exceptions. Selon les chercheurs, son système inclut trois planètes, l'une d'elle est plus petite que la Terre, tandis que les deux autres sont quatre fois plus grandes. Deux planètes équivalentes à Jupiter ont été découvertes près du pulsar PSR J1719-1438 et dans le système PSR B1620-26 Mathusalem.

Pulsar. Vue d'artiste - Sputnik France
Trois mystérieux pulsars repérés par le télescope géant chinois
La vie semblait impossible sur toutes ces planètes. Les deux analogues de Jupiter ne conviennent en principe pas à la vie. Quant à l'équivalant de la Terre, les astronomes ont beaucoup douté de la possibilité d'une présence d'une forme de la vie à sa surface à cause du pulsar qui a donné son nom à ce système. En effet, cette étoile, comme les autres pulsars, ne produit pas le rayonnement nécessaire à la vie. En plus, des éruptions de rayons gamma et de rayons X se produisent régulièrement. Tous ces facteurs mortels rendent impossible la vie sur les planètes de ce système.

Cette thèse a été ce que les auteurs de la recherche avaient essayé de prouver. Néanmoins, ils ont obtenu le résultat inverse. Ils ont découvert une zone d'habitabilité autour de Liche, qui couvrait les planètes du système assurant une température suffisante pour permettre la présence d'eau. De plus, si l'atmosphère de ces planètes était plus épais que celle de la Terre, elles seraient bien protégées des radiations spatiales et capables de garder leur enveloppe de gaz.

Bien sûr, à cause de ces conditions, la pression dans ces planètes serait comme au fond de l'océan où, toutefois, la vie existe.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала