Par quoi se termine une collision d’étoiles à neutrons?

CC0 / Pixabay / L'espace
L'espace - Sputnik France
Les observations des collisions d’étoiles à neutrons dans la galaxie NGC 4993 ont permis aux chercheurs de voir les conséquences «d’accidents spatiaux» et de constater que leurs restes représentaient un «cocon brûlant» se déplaçant avec une vitesse proche de celle de la lumière, affirment des scientifiques américains.

étoile  à neutrons - Sputnik France
Qu’arrivera-t-il à l’homme s’il entrait en collision avec une étoile à neutrons? (Vidéo)
Ayant détecté des oscillations spatio-temporelles causées par la collision de deux étoiles à neutrons, des scientifiques américains ont découvert la source de ces ondes gravitationnelles: la galaxie NGC 4993 dans la constellation de l'Hydre. Intrigués par ce phénomène, les chercheurs ont observé les conséquences de cet «accident spatial», ce qui leur a permis de constater que les restes de ces étoiles à neutrons représentaient un «cocon brûlant» constitué de gaz chaud se déplaçant à une vitesse proche de celle de la lumière, indique un article publié dans la revue Nature.

Ce cocon de gaz est entré à son tour en collision avec les faisceaux de plasma éjectés pendant la collision des étoiles à neutrons. Cette collision a brouillé le gaz, lui faisant emprunter une vitesse égale à 30-50% de celle de la lumière, le faisant également s'irradier.

«L'existence du cocon explique bien quelques traits étranges de cet évènement. Par exemple, ce modèle a prévu correctement dans quelle succession nous avons pu observer les conséquences de l'éclair dans les différents diapasons du spectre électromagnétique ainsi que le fait que cet objet sera de plus en plus lumineux dans les ondes radios», a expliqué le spécialiste de l'Institut de technologie de Californie à Pasadena, aux États-Unis, Gregg Hallinan.

D'après les scientifiques, ce cas a démontré le mécanisme des collisions des étoiles à neutrons, ce qui permettra de les détecter plus facilement. Dans les années à venir, les spécialistes envisagent de vérifier cette hypothèse en prêtant une attention particulière aux environs des trous noirs relativement jeunes ainsi que des autres étoiles à neutrons de grande taille.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала