Deux Palestiniens tués dans des heurts avec des soldats israéliens dans la bande de Gaza

© REUTERS / MOHAMAD TOROKMANIsraeli soldiers aim their weapons during clashes with Palestinian demonstrators at a protest as Palestinians call for a "Day of Rage" in response to U.S. President Donald Trump's recognition of Jerusalem as Israel's capital, near the West Bank city of Nablus December 22, 2017. REUTERS/Mohamad Torokman
Israeli soldiers aim their weapons during clashes with Palestinian demonstrators at a protest as Palestinians call for a Day of Rage in response to U.S. President Donald Trump's recognition of Jerusalem as Israel's capital, near the West Bank city of Nablus December 22, 2017. REUTERS/Mohamad Torokman - Sputnik France
Les affrontements dans la bande de Gaza entre des soldats israéliens et des Palestiniens qui protestent contre la décision des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël ont fait déjà deux morts parmi les manifestants, indique l'AFP.

Jérusalem - Sputnik France
Ambassadeur: Israël «ne sera jamais chassé de Jérusalem»
De nouvelles protestations contre la reconnaissance par les Etats-Unis de Jérusalem comme capitale d'Israël ont fait deux nouveaux morts et plusieurs blessés vendredi dans les Territoires palestiniens, annonce l'AFP se référant au ministère de la Santé gazaoui.

Zakaria Al-Kafarneh, 24 ans, et un autre homme dont l'identité n'a pas encore été établie, tous deux atteints à la poitrine par des balles israéliennes, sont les neuvième et dixième Palestiniens tués au cours des violences provoquées par la décision américaine annoncée le 6 décembre.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanjahu - Sputnik France
L'Onu n'est qu'une «maison des mensonges», selon Netanyahu
Ils ont trouvé la mort lors des heurts qui ont eu lieu dans le nord et l'est de la bande de Gaza le long de la barrière de sécurité israélienne, a indiqué le ministère de la Santé.

Six Palestiniens ont été blessés par des balles réelles lors de ces heurts auxquels ont pris part des centaines de personnes, lançant des pierres en direction des soldats postés de l'autre côté de la barrière en différents points du territoire, a dit le ministère.

Neuf Palestiniens ont déjà été victimes des affrontements qui ont régulièrement lieu depuis le 6 décembre, jour où le Président américain Donald Trump a annoncé la décision de transférer l'ambassade américaine de Tel-Aviv à Jérusalem et a reconnu la ville sainte comme la capitale d'Etat hébreu.

L'Assemblée générale de l'Onu a approuvé jeudi soir à une large majorité des voix la résolution contre la décision des Etats-Unis de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël, rejetant ainsi le choix de Donald Trump. 128 pays ont voté en faveur de la résolution, neuf contre, 35 autres se sont abstenus.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала