Riyad révise son attitude à l’égard du gouvernement syrien, selon Moscou

© AFP 2022 Hassan AmmarRiyad
Riyad - Sputnik France
Lors d’une réunion de l’opposition à Riyad, l’Arabie saoudite s’est prononcée contre une clause contenant des remarques «offensives» à l’égard des autorités syriennes, affirme l’envoyé spécial du Président russe pour la Syrie.

De plus en plus de pays sont en train de reconsidérer leur position «inconciliable» à l'égard des autorités de Damas, affirme à Sputnik Alexandre Lavrentiev, envoyé spécial du Président russe pour la Syrie et chef de la délégation russe aux négociations d'Astana. Le responsable russe cite notamment l'Arabie saoudite et livre son propre témoignage.

«Lorsque sur l'ordre du Président, j'ai assisté à la réunion (de l'opposition, ndlr) de Riyad-2, ils cherchaient sincèrement à ramener à la raison l'opposition et à les convaincre de ne pas inclure des passages aussi offensifs à l'égard du gouvernement actuel», explique-t-il.

Selon M. Lavrentiev, Riyad était opposé à ce que cette clause apparaisse dans la déclaration commune de l'opposition.

Syrie - Sputnik France
Moscou note des tentatives de déstabiliser la situation en Syrie après le retrait russe
«Le chef de la diplomatie (saoudienne, ndlr) Adel al-Jubeir et de nombreux autres cherchaient à les convaincre de ne pas le faire afin d'assurer des conditions favorables pour la tenue de Genève-2, mais ils n'y sont pas parvenus», a-t-il poursuivi.

Et de conclure: «Nous avons encore un lourd travail à faire. Même si on a mis fin à Daech, le travail envisagé sur le plan politique est très lourd et il ne fait que commencer. Combien de temps faudra-t-il pour y arriver, personne ne le sait».

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала