Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Cisjordanie: les trois Palestiniennes en garde à vue jusqu’à jeudi

© REUTERS / Baz RatnerUn chantier dans une colonie juive en Cisjordanie
Un chantier dans une colonie juive en Cisjordanie - Sputnik France
S'abonner
Le tribunal militaire d’Ofer, en Cisjordanie, a décidé de prolonger jusqu’à jeudi la garde à vue des trois femmes arrêtées la semaine dernière pour avoir agressé des soldats israéliens, et diffuser sur les réseaux la vidéo de la scène filmée par un téléphone.

La mosquée Al-Aqsa et le dôme du Rocher à Jérusalem - Sputnik France
Après les USA et le Guatemala, à qui le tour de déménager à Jérusalem?
Les trois Palestiniennes arrêtées la semaine dernière par les autorités israéliennes à cause de la vidéo virale où elles apparaissent en train de se disputer avec des soldats israéliens, en Cisjordanie, ont vu leur garde à vue prolongée jusqu'à jeudi par un tribunal militaire, a déclaré la police ce 25 décembre à l'AFP.

Les trois femmes ont été présentées au tribunal militaire d'Ofer, en Cisjordanie. La plus jeune, Ahed Tamimi, âgée de 17 ans, est arrivée menottée au tribunal, avec sa mère Nariman Tamimi, 43 ans, et sa cousine Nour Naji Tamimi, 21 ans, selon la police.

Sur la vidéo filmée avec un téléphone portable le 15 décembre dans le village de Nabi Saleh près de Ramallah, les deux jeunes femmes se sont approcher de deux soldats israéliens appuyés sur un muret, les ont bousculés, puis leur ont donné des coups de pied, de poing et des gifles. C'est à ce moment que la mère d'Ahed est arrivée et s'est interposée entre les filles et les soldats en essayant de repousser ces derniers de la cour de sa maison. Pendant l'altercation, les soldats ont su garder leur calme avant de s'éloigner à reculons.

Des proches de la famille Tamimi ont expliqué que les soldats avaient été pris à partie à cause des tensions créées par des heurts en cours au même moment à Nabi Saleh. Ils ont invoqué la colère suscitée par la présence de soldats jusque dans la cour des maisons.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала