Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Présidentielle russe: ne pas limiter la liberté du Net mais suivre les sociétés étrangères

© Sputnik . Ramil Sitdikov / Aller dans la banque de photosVladimir Poutine
Vladimir Poutine - Sputnik France
S'abonner
Vladimir Poutine a déclaré qu'il ne fallait pas limiter la liberté sur le Net, mais suivre l'implication des sociétés étrangères dans la vie politique interne de la Russie et leur comportement durant la campagne présidentielle de 2018.

Lors de la réunion avec les dirigeants des chambres de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine a appelé à analyser avec attention le travail des sociétés étrangères dans les réseaux sociaux au cours de la campagne électorale en Russie.

«Il ne nous faut sous aucun prétexte limiter la liberté sur Internet, mais il faut suivre avec attention comment travaillent certaines sociétés sur le Net, dans les réseaux sociaux, à quel point elles sont impliquées dans notre vie politique interne», a déclaré Vladimir Poutine.

Moscou - Sputnik France
Le ministère russe de la Justice place 9 médias sur la liste des «agents étrangers»
Et de poursuivre:

«Il faudra également suivre avec attention comment elles se comportent et se comporteront au cours de la présidentielle, de la campagne électorale».

Le Président russe a fait remarquer que la loi sur les médias-agents étrangers visait à prévenir une ingérence dans les affaires intérieures de la Russie venue de l'extérieur ou par le biais de personnes interposées:

«Cette loi [sur les médias-agents étrangers, ndlr] doit être améliorée. Mais il faut faire en sorte qu'elle soit dirigée vers la résolution de l'objectif pour lequel elle a été élaborée. C'est-à-dire, exclure toute ingérence dans notre politique interne venue de l'extérieur ou par le biais de personnes interposées en finançant leur activité à l'intérieur du pays».

Une séance plénière de la Douma russe - Sputnik France
Médias-agents étrangers: Moscou améliore sa loi pour réagir aux normes US
La Russie a défini le statut d'«agents étrangers» pour les médias fin novembre. Selon les amendements à la Loi sur l'information signés par le Président Vladimir Poutine, ce statut sera conféré aux médias qui obtiennent une aide d'une organisation ou d'un État étranger.

En réaction aux démarches américaines contre l'agence Sputnik et la chaîne de télévision RT America, la Russie a déjà placé neuf médias sur la liste des «agents étrangers», d'après le ministère russe de la Justice. Les journalistes des médias inclus dans ce registre seront notamment interdits d'entrée à la Douma et au Conseil de la Fédération (chambre haute du parlement russe).

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала