Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Poutine révèle le lien entre le retrait du contingent US et l'aggravation en Afghanistan

© AFP 2021 Bay ISMOYOUS Marines and Gunnary Sergeant Nate Cosby (R), Staff Sergeant Josh Lacey (2nd R) and Navy Hospitalman 2 Daniel Holmberg (L) from Border Adviser Team (BAT) and Explosive Ordance Disposal (EOD) 1st and 2nd Marine Division (Forward) walk through opium poppy field at Maranjan village in Helmand province on April 25, 2011 as they take patrol with their team and Afghanistan National Police
US Marines and Gunnary Sergeant Nate Cosby (R), Staff Sergeant Josh Lacey (2nd R) and Navy Hospitalman 2 Daniel Holmberg (L) from Border Adviser Team (BAT) and Explosive Ordance Disposal (EOD) 1st and 2nd Marine Division (Forward) walk through opium poppy field at Maranjan village in Helmand province on April 25, 2011 as they take patrol with their team and Afghanistan National Police - Sputnik France
S'abonner
La décision des États-Unis de réduire leur présence en Afghanistan n'a pas contribué à l'amélioration de la situation dans le pays, a constaté Vladimir Poutine.

Bien que les relations russo-américaines soient compliquées, il faut être objectif en évaluant la situation en Afghanistan qui ne s'est pas amélioré après que Washington en a retiré une partie de son contingent, a déclaré le Président russe lors de la réunion avec les dirigeants des chambres de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie.

«En ce qui concerne la menace terroriste issue de l'Afghanistan […], la situation s'est effectivement détériorée et elle continue de se dégrader, mais s'il n'y avait pas eu les États-Unis, cela aurait été probablement pire», a souligné le Président.

Un attentat à Kabul - Sputnik France
La Russie évalue les effectifs de Daech en Afghanistan

Selon Vladimir Poutine, un élément qui rend la situation encore plus alarmante est l'apparition en Afghanistan de combattants de Daech, qui sont déjà entré en conflit avec les talibans.

«Cela ne fait qu'aggraver la situation», a-t-il conclu.

Le retrait des troupes américaines, déployées en Afghanistan en 2001, a été initié en 2011 par l'administration Obama, qui avait déclaré en 2014 la fin de plusieurs opérations dans ce pays. Néanmoins, certaines troupes de l'Otan sont toujours maintenues en Afghanistan. Donald Trump a, quant à lui, promis de mener la guerre dans ce pays «jusqu'au bout».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала