Traité Ciel ouvert: Moscou réagit aux restrictions imposées par les États-Unis

La Russie a informé les États-Unis des mesures symétriques qu’elle avait dû adopter en réponses aux conditions difficiles créées pour les inspecteurs russes du Traité Ciel ouvert sur le territoire américain, d’après Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Ministère des Affaires étrangères - Sputnik France
Accusant les autres, les USA taisent leurs violations du traité Ciel ouvert
Les inspecteurs américains participant aux missions du Traité Ciel ouvert en Russie ne pourront plus passer la nuit sur trois aérodromes russes, il s’agit d’une réaction aux restrictions imposées par les États-Unis aux inspecteurs russes, a annoncé jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

«La Russie a annoncé à la Commission consultative pour le régime du Ciel ouvert qu’elle avait l’intention d’interdire les nuitées sur trois de ses aérodromes lors des vols avec la participation des États-Unis», a indiqué Mme Zakharova lors d’un point presse.

En plus, Moscou a annoncé la mission des États-Unis auprès de l’OSCE qu’elle abrogeait, à partir du 1er janvier 2018, plusieurs accords russo-américains facilitant l’organisation des vols dans le cadre du Traité ciel ouvert.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova - Sputnik France
Ciel ouvert: Moscou riposte aux tentatives US de saper la certification de l'avion russe
Selon le ministère, la Russie a pris ces décisions après que les États-Unis ont interdit aux inspecteurs russes de survoler Hawaï et l’Alaska.

«Poursuivant sa politique d’aggravation des relations avec la Russie, Washington a accusé sans fondement la Russie d’avoir violé le Traité Ciel ouvert. Il a pris des mesures unilatérales pour créer le plus d’inconvénients possible pour les missions russes du Ciel ouvert. La Russie a été obligée de prendre des mesures symétriques», a noté Mme Zakharova.

Signé le 24 mars 1992 à Helsinki, le Traité Ciel ouvert est appliqué depuis le 1er janvier 2002. Le document vise à accroître la transparence et la confiance entre les Etats signataires dans le domaine des activités militaires et du contrôle des armements. Il instaure un régime de libre survol des territoires des 34 États signataires. La Russie y a adhéré le 26 mai 2001.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала