Le ministre iranien des Télécommunications s’exprime sur le bocage des réseaux sociaux

CC0 / Pixabay / Twitter
Twitter - Sputnik France
Le blocage des réseaux en Iran, pays qui connaît ces derniers jours des mouvements de contestation, est une mesure provisoire, a informé le ministre des Télécommunications.

Telegram - Sputnik France
Deux chaînes Telegram auraient été bloquées en Iran
Le ministre iranien des Télécommunications, Javad Azari Jahromi, a expliqué que le blocage des réseaux sociaux dans son pays était une mesure provisoire.

«Les rumeurs sur le blocage permanent des réseaux sociaux sont contraires à la réalité. Il semble que leur objectif soit de provoquer le mécontentement social et le pessimisme», a-t-il indiqué sur son compte Twitter, sans pour autant expliquer de qui précisément il parlait.

Des informations selon lesquelles certains sites et canaux sur les réseaux sociaux ont été bloqués sur fond de protestations ont été signalées. Pavel Dourov, créateur de Telegram, a confirmé le blocage de sa messagerie.

Plusieurs villes iraniennes ont connu, au cours de ces derniers jours, des mouvements de protestation. Certains meetings ont dégénéré faisant quatre victimes, selon les médias locaux. Dans ce cadre, le Président du pays, Hassan Rohani, a souligné dans son message dimanche que manifester était un droit constitutionnel du peuple, mais a mis en garde contre les violences.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала