Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Des scientifiques prédisent les conséquences de l’augmentation de la température terrestre

© AFP 2021 HOCINE ZAOURASahara
Sahara - Sputnik France
S'abonner
Selon un nouveau rapport, plus du quart des terres du monde deviendront significativement plus sèches si la température moyenne mondiale augmente de 2°C, ce qui entraînerait une amplification de l'aridification et des risques environnementaux majeurs.

Froid à Moscou - Sputnik France
Le lien entre un climat froid et le risque de cancer établi
Une équipe de scientifiques de l'Université Southern Science and Technology (SUSTech) de Shenzhen en Chine et de l'Université d'East Anglia (UEA), en Angleterre, a étudié les projections de 27 modèles climatiques mondiaux pour identifier les régions du monde où l'aridité changera avec le réchauffement climatique de 1,5° à 2°C au-dessus des niveaux préindustriels.

La recherche, qui a été publiée dans la revue Nature Climate Change, explique la corrélation entre le réchauffement climatique et l'aridification.

L'aridité est un résultat de la sécheresse de la surface terrestre, dû à la combinaison de la précipitation et de l'évaporation. C'est une menace sérieuse pour la planète, car elle peut affecter gravement et négativement des domaines tels que l'agriculture, la qualité de l'eau et la biodiversité.

L'aridité peut également conduire à plus de sécheresses et de feux de forêts, comme cela a été récemment vu en Californie.

Manoj Joshi de l'École des sciences de l'environnement de l'UEA a déclaré:

«Nos recherches prévoient que l'aridification apparaîtra sur environ 20 à 30% de la surface terrestre mondiale au moment où le changement moyen de température mondiale atteindra les 2°C. On pourrait éviter l'aridification significative si le réchauffement est limité à 1,5°C», indique la publication de Phys.org.

Selon Jeong Sujong de la SUSTech, la planète s'est déjà réchauffée de 1°C.

Vladimir Poutine - Sputnik France
Poutine: la Russie tient à respecter l’Accord de Paris sur le climat
Afin de maintenir le réchauffement climatique sous 1,5°C ou 2°C, nous devrions réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre dans l'atmosphère.

La publication a souligné qu'aujourd'hui la rudesse de la sécheresse avait augmenté dans toute la Méditerranée, en Afrique australe et sur la côte australienne.

Les zones semi-arides du Mexique, du Brésil, de l'Afrique australe et de l'Australie sont confrontées à la désertification depuis quelque temps alors que le monde se réchauffait au cours du XXe siècle.

Les auteurs de l'étude ont appelé à plus d'efforts pour atténuer le réchauffement climatique afin de freiner la propagation de l'aridification.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала