11 princes saoudiens arrêtés pour une manifestation dans le palais royal

© AFP 2022 MANDEL NGAN Palace guards are seen in the Saudi Royal Court where US President Donald Trump was due to receive Order of Abdulaziz al-Saud medal in Riyadh on May 20, 2017.
Palace guards are seen in the Saudi Royal Court where US President Donald Trump was due to receive Order of Abdulaziz al-Saud medal in Riyadh on May 20, 2017. - Sputnik France
Les autorités saoudiennes ont arrêté 11 princes qui ont organisé une manifestation dans le palais royal de Riyad, annonce le média d’État Sabq.

Le site web de Sabq, citant des responsables non identifiés, a annoncé samedi qu'une division de la Garde nationale, chargée de protéger la famille royale, avait reçu l'ordre d'arrêter 11 princes dans le palais royal de Riyad. 

Riyad - Sputnik France
L’Arabie saoudite aurait relâché plus de 20 hauts responsables soupçonnés de corruption
Selon le média en ligne, les membres de la famille royale ont été envoyés à la prison de Ha'ir, un important centre de sécurité au sud de la capitale dirigé par les services de renseignement saoudiens, où des criminels et des terroristes d'Al-Qaïda sont détenus. 

Les manifestants ont exigé l'abolition de l'ordre du roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, selon lequel le Trésor arrête le paiement des factures des princes pour l'eau et l'électricité. Les princes ont également demandé une compensation monétaire pour l'exécution de leur cousin. 

Riyad - Sputnik France
Deux princes saoudiens détenus dans le cadre de l’enquête anti-corruption relâchés
Début novembre, le Comité suprême anti-corruption d'Arabie saoudite, dirigé par le prince héritier Mohammed ben Salmane, a ordonné l'arrestation d'une quarantaine de personnalités influentes, dont des membres de la famille royale, d'anciens ministres, des militaires et des chefs d'entreprises. Selon le journal The National, le procureur général a déjà déclaré qu'il estimait qu'au moins 100 milliards de dollars avaient disparu dans des détournements divers et variés au cours des dernières décennies.

Les autorités saoudiennes ont fait savoir que la purge visait uniquement la corruption endémique qui règne dans le pays, au moment où le royaume cherche à diversifier son économie dépendante du pétrole.

Au cours de ces derniers jours, la libération de plusieurs personnalités arrêtées a été rapportée par la presse. Ainsi, selon The National, deux princes, fils du défunt roi Abdallah, ont été libérés le 28 décembre dernier.  

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала