Point faible de Trump? Les autorités US initient une enquête sur la société de son gendre

© AP Photo / Mary AltafferRepublican presidential candidate Donald Trump is joined by his daughter Tiffany, left, and son-in-law Jared Kushner as he speaks during a news conference at the Trump National Golf Club Westchester, June 7, 2016, in Briarcliff Manor, NY.
Republican presidential candidate Donald Trump is joined by his daughter Tiffany, left, and son-in-law Jared Kushner as he speaks during a news conference at the Trump National Golf Club Westchester,  June 7, 2016, in Briarcliff Manor, NY. - Sputnik France
Une investigation sur la compagnie Kushner Companies, propriété du beau-fils de Donald Trump, Jared Kushner, a été ouverte suite à la présumée utilisation du programme d’octroi des visas américains en échange d’investissements étrangers, selon le journal américain Wall Street Journal.

Ivanka Trump and her husband Jared Kushner watch as German Chancellor Angela Merkel and U.S. President Donald Trump hold a joint news conference in the East Room of the White House in Washington - Sputnik France
Après Donald Trump, sa fille et son gendre accusés de dissimulation d'actifs
La Securities and Exchange Commission (SEC), institution de réglementation et de contrôle des marchés financiers, a commencé à enquêter sur la compagnie immobilière dirigée par le beau-fils et le conseiller du Président américain, Jared Kushner, en relation avec l'utilisation du programme d'octroi des visas américains, annonce le journal américain Wall Street Journal.

Selon des sources, en mai 2017, la société Kushner Companies a reçu de cet organe une convocation au tribunal qui a demandé des informations sur l'utilisation du programme d'octroi des visas américains en contrepartie d'investissements dans l'économie américaine. Toutefois, les détails et perspectives concrets de l'affaire ne sont pas encore connus, précise le journal.

En août, le bureau du procureur de New York avait demandé de la documentation à la compagnie de M.Kushner pour les mêmes raisons. La juriste de la société, Emily Wolf, avait alors déclaré que Kushner Companies avait utilisé le programme des visas en pleine conformité avec les normes de droit.

Auparavant, M.Kushner avait été accusé d'avoir proposé à des compagnies appartenant à des citoyens chinois d'investir chacune 500.000 dollars dans la construction immobilière pour participer au programme d'octroi de visas. Ce programme prévoit la délivrance de 10.000 visas par an.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала