Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les drones impliqués dans l'attaque en Syrie seraient au nombre de 13

© Sputnik . Maksim Blinov / Aller dans la banque de photosA la base aérienne russe à Hmeimim
A la base aérienne russe à Hmeimim - Sputnik France
S'abonner
Les informations de certains médias annonçant un nombre exagéré de drones qui avaient participé à l'attaque contre les bases militaires russes en Syrie auraient été démenties par une source au ministère russe de la Défense.

Une source du ministère russe de la Défense aurait démenti les informations selon lesquelles le nombre de drones impliqués dans l'attaque contre les bases russes en Syrie était supérieur à 13, en précisant que 10 drones avaient été utilisés à Hmeimim et 3 à Tartous.

une attaque terroriste massive de drones ciblant la base aérienne de Hmeimim - Sputnik France
Moscou publie les photos des drones ayant participé à l’attaque de Hmeimim et Tartous

«Lors de l'attaque contre les sites militaires russes en Syrie perpétrée les 5-6 janvier, les terroristes auraient recouru à 13 drones, dont 10 contre la base aérienne de Hmeimim et 3 contre la base de soutien logistique de Tartous. Les informations annonçant un nombre supérieur d'appareils ne corresponderaient pas à la réalité», a indiqué la source.

Elle a ajouté que tous les drones posés au sol par des moyens russes de lutte radio-électroniques et les restes de drones abattus ont été récupérés. Ils sont actuellement examinés par des spécialistes du ministère russe de la Défense et seraient prochainement montrés au grand public.

«Le fait d'avoir transféré aux terroristes de pareilles technologies de construction, de guidage de drones sur une distance de plusieurs dizaines de kilomètres ainsi que de largage de munitions en se servant de coordonnées GPS devrait faire l'objet d'une très sérieuse préoccupation de toute la communauté internationale. Car la contremesure contre les technologies et les logiciels utilisés lors de l'attaque contre nos sites est dans la pratique très difficile voire impossible à contrôler», a souligné la source.

Selon elle, les terroristes pourraient frapper des sites et la population civile dans n'importe quel pays à l'aide de tels drones de combat.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
EN DIRECT
Заголовок открываемого материала
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала