Encore un pays interdit la cuisson des homards conscients

Après la Nouvelle-Zélande et la ville italienne de Reggio Emilia, le gouvernement suisse interdit la pratique culinaire consistant à plonger les homards vivants dans de l'eau bouillante, précisant qu'ils devront être assommés avant d'être mis à mort. À partir du 1er mars, il y aura du changement dans les cuisines suisses…

Il est désormais interdit en Suisse de plonger les homards vivants dans l'eau bouillante. Une ordonnance émise par le gouvernement dans le cadre de la protection des animaux inclut l'obligation d'assommer le crustacé avant sa cuisson.

homard - Sputnik France
Une américaine offensée par une photo de son homard prise par un employé de l’aéroport
Les homards «devront désormais être étourdis avant d'être mis à mort», selon l'ordonnance émise par le gouvernement fédéral. Selon les défenseurs des droits des animaux et des scientifiques, cités par l'AFP, les homards et autres crustacés possèdent des systèmes nerveux complexes et ils ressentent vraisemblablement de la douleur lorsqu'ils sont ébouillantés.

C'est pour cette raison que les crustacés ne pourront plus être transportés sur de la glace ou de l'eau glacée et devront être maintenus dans leur «environnement naturel», selon l'ordonnance.

Cette mesure, destinée à réduire la souffrance animale, entrera en vigueur le 1er mars 2018.

Cette nouvelle loi a déjà soulevé les plaintes des restaurateurs qui affirment devoir rénover leurs cuisines pour s'adapter à la nouvelle pratique, indique le journal suisse Tages Anzeiger.

Il est déjà illégal de faire bouillir des homards conscients en Nouvelle-Zélande et à Reggio Emilia, une ville du nord de l'Italie, a indiqué le groupe de défenseurs des animaux Viva.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала