Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'armée US renforcerait les préparatifs à l'éventuel conflit militaire avec Pyongyang

© Sputnik . Vladimir PirogovMilitaires américains
Militaires américains - Sputnik France
S'abonner
En multipliant le nombre d'exercices militaires menés dans ses bases, l'armée américaine veut se tenir prête à toute évolution possible de la situation autour de la péninsule coréenne, selon un quotidien US.

L'armée américaine a intensifié la fréquence de ses exercices en vue d'un éventuel conflit militaire avec la Corée du Nord, annonce le quotidien New York Times.

Selon le journal, ces derniers mois plusieurs exercices se sont déroulés simultanément dans les bases militaires américaines dus à la réaction de l'armée face à la tension autour de la péninsule coréenne. Ainsi, en décembre, des manœuvres impliquant près de 50 hélicoptères ont été menées dans la base de Fort Bragg en Caroline du Nord.

Une rencontre intercoréenne à Panmunjom - Sputnik France
Pyongyang fustige les nouvelles menées anti-coréennes des USA

À la même époque au Nevada, près de 120 militaires s'entrainaient à être débarqués de nuit sur le terrain dans des conditions de faible visibilité. Par ailleurs, le mois prochain le Pentagone voudrait dépêcher en Corée du Sud un certain nombre de troupes spéciales, ce qui, selon les experts, pourrait constituer la première étape de la création d'un groupe tactique opérationnel de l'armée américaine sur la péninsule coréenne.

Toutefois, le journal note que la planification d'opérations pour un conflit est normal pour les militaires, mais l'intensité des exercices indique que le Pentagone veut être prêt à faire face à n'importe quelle situation, y compris à un conflit militaire avec la Corée du Nord.

Près d'une vingtaine d'anciens et d'actuels fonctionnaires du Pentagone ont déclaré au quotidien que le chef du Pentagone James Mattis avait appelé à «être prêts à toute action militaire possible dans la péninsule coréenne».

Le 29 novembre dernier, la Corée du Nord a lancé le missile balistique intercontinental Hwasong-15 qui, selon Pyongyang, pouvait atteindre le territoire des États-Unis. Par la suite, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté à l'uninimité une résolution durcissant les sanctions contre la Corée du Nord.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала