Croatie: 59 esclaves chinois affranchis par la police

59 Chinois victimes du trafic d’êtres humains et réduits en esclavage en Croatie ont été affranchis par la police, selon le ministère croate de l’Intérieur.

Le ministère croate de l'Intérieur a annoncé samedi 20 janvier que deux centres d'appel clandestins où travaillaient 59 Chinois retenus par la force avaient été découverts.

Deux citoyens croates et deux gardiens chinois ont été arrêtés pendant l'opération.

Indian labourers work at a brick manufacturing factory situated on the outskirts of Bangalore on June 3, 2017. - Sputnik France
Plus de 40 millions de personnes dans le monde sont victimes de l'esclavage moderne
Selon l'information de la police, un Croate de 48 ans a été arrêté. Il louait deux maisons dans la région de Zagreb d'une superficie de 800 et 400 mètres carrés. Les maisons dotées d'un minimum de confort étaient, en revanche, truffées d'appareils électroniques servant à arnaquer des citoyens chinois. Un autre Croate âgé de 51 ans fournissait des victimes depuis la Slovénie voisine.

Les malfaiteurs recrutaient leurs victimes en Asie en leur promettant des gains rapides et légaux ou le remboursement de leurs dettes, bien que parfois ils aient eu recours à l'intimidation. Ensuite, les futurs esclaves étaient transférés en Croatie via la Slovénie.

Les trafiquants confisquaient les papiers de leurs victimes, les privaient de la possibilité de communiquer et de circuler librement, et les forçaient à travailler en usant de menaces.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала