Scandale des «trous à rats»: «ce n'est pas un mot que vous pouvez utiliser», réagit Macron

© REUTERS / Charles PlatiauEmmanuel Macron, presidente de Francia
Emmanuel Macron, presidente de Francia - Sputnik France
Une semaine entière s'est écoulée depuis que les propos scandaleux qu'auraient tenus Donald Trump concernant Haïti, le Salvador et certains pays d'Afrique ont été rendus publics. Emmanuel Macron réagit enfin et dit lui aussi partager le mécontentement de la communauté internationale, estimant que la formulation était inappropriée.

Le Président de la République française a finalement commenté les propos peu flatteurs sur des pays africains, le Salvador et Haïti, des «trous à rats» attribués à son homologue américain. Dans un entretien accordé à la chaîne BBC, Emmanuel Macron a confirmé son désaccord, sans pour autant condamner directement la déclaration en question.

«Bien sûr, ce n'est pas un mot que vous pouvez utiliser», a répondu M.Macron à la question de savoir s'il partageait la colère suscitée par les mots qu'aurait prononcés le Président Trump.

Prezydent USA Donald Trump - Sputnik France
Qualifiés de «trous à rats», ces pays africains réclament des excuses à Donald Trump
«Je pense que beaucoup de nos problèmes au Moyen-Orient et en Afrique sont dus à beaucoup de frustration, beaucoup d'humiliation passées et nous devons comprendre cela et je crois vraiment que nous devons respecter tous les pays. C'est ce que nous leur devons et c'est beaucoup plus efficace.»

Quant à Donald Trump lui-même, le dirigeant français l'a considéré comme un homme politique peu classique et a affirmé entretenir de bonnes relations avec lui, malgré des désaccords sur plusieurs dossiers.

Lors d'une rencontre à la Maison-Blanche avec des représentants démocrates et républicains pour tenter de trouver un terrain d'entente pour protéger les ressortissants d'Haïti, du Salvador et de certains pays d'Afrique, Donald Trump a remis en question l'aide que les États-Unis devraient apporter à ces «trous à rats».

Protesters shout slogans and hold up signs near the Trump Hotel as he takes part in the march for Racial Justice in Washington, DC, on September 30, 2017. - Sputnik France
Scandale des «trous à rats»: un artiste US redécore la façade de l’hôtel de Trump
Dans le même temps, le dirigeant américain a annoncé que les États-Unis devraient plutôt accueillir des migrants venus de tels pays comme, par exemple, la Norvège.
Ses propos ont provoqué un torrent d'indignation à travers le monde. L'ensemble des pays africains a réclamé des excuses.

Le 12 janvier, le Président américain a écrit toutefois sur Twitter n'avoir «jamais dit quelque chose d'insultant sur les Haïtiens outre le fait que, et c'est une évidence, Haïti était un pays très pauvre et en difficulté», soulignant qu'il avait des rapports merveilleux avec les Haïtiens.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала