Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’Algérie accuse explicitement le Maroc d’être un pays exportateur de drogue

© AP Photo / Alexandre MeneghiniDrogue
Drogue - Sputnik France
S'abonner
Le Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, a accusé le Maroc d’être le pays d’Afrique du Nord qui alimentait le trafic de stupéfiants vers l’Algérie. Ce n’est pas la première fois qu’Alger porte cette accusation contre le royaume chérifien.

Couscous - Sputnik France
Algérie-Maroc: la guerre du couscous n’aura pas lieu
Ahmed Ouyahia, Premier ministre algérien, a une nouvelle fois présenté le Maroc comme le pays qui approvisionnait le trafic de résine de cannabis vers l'Algérie.

«Tout le monde sait d'où vient le haschich en Afrique du Nord, il ne vient pas d'Afghanistan, c'est trop loin», a-t-il déclaré samedi lors d'une conférence de presse organisée à l'issue d'une réunion du parti Rassemblement national démocratique.

Les forces algériennes de sécurité interceptent au moins une centaine de kilogrammes de drogue en provenance du Maroc par semaine, a ajouté M.Ouyahia, qui s'est dit favorable à l'application de la peine de mort aux personnes reconnues coupables de trafic de drogue.

Cette intervention a provoqué de vives réactions des utilisateurs des réseaux sociaux.

Moroccans shout slogans and wave their national flag as they participate in a demonstration after the funeral of two brothers who died while digging in an abandoned coal mine in the northeastern city of Jerada, 60 kilometres southwest of Oujda, on December 27, 2017. - Sputnik France
«On ira jusqu’au bout»: le Maroc face à un coup de grisou social
Ce n'est pas la première fois qu'Alger formule de telles accusations. En octobre 2017, Rabat a rappelé son ambassadeur en Algérie après que de premières accusations avaient été lancées par la partie algérienne. Le ministre algérien des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel, avait alors incriminé les banques marocaines de blanchissement de l'argent du trafic de haschich. En plus, selon lui, la compagnie aérienne du royaume Royal Air Maroc transporte «autre chose que des passagers».

Le problème des flux de drogues envenime les relations déjà compliquées entre ces deux pays nord-africains. La frontière de près de 1.500 km entre les deux pays, officiellement fermée depuis 1994, est connue pour être une passoire que traversent facilement de nombreux contrebandiers. Selon les autorités algériennes, plus de 500 tonnes de résine de cannabis ont été saisies entre 2010 et 2016. Pour l'année 2017, ce chiffre s'élevait à une cinquantaine.

Le Maroc est, avec l'Afghanistan, l'un des deux premiers producteurs mondiaux de résine de cannabis, selon le Rapport mondial sur les drogues 2016 publié par l'Onu. Le département d'État américain indique que cette activité représente environ 20% du PIB marocain.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала