Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Ce qui arrive à l’eau bouillante par -40°C, ou comment les Sibériens défient la nature

© Sputnik . Ajar Varlamov / Aller dans la banque de photosUne touriste allemande à Oïmiakon, en Iakoutie
Une touriste allemande à Oïmiakon, en Iakoutie - Sputnik France
S'abonner
Mis à l’épreuve par une vague de froid inédit, les Sibériens s’amusent à défier les lois de la nature et versent dans l’air glacial de l’eau bouillante inondant la Toile de vidéos impressionnantes. Une expérience à ne reproduire que par – 40°C!

Quand le mercure s'affole et plonge au-dessous de — 40°C, il faut en profiter. Loin de se désespérer par ce temps sévère qui s'est abattu sur la Sibérie en ce mois de janvier, les habitants de la région se livrent à des expériences en plein air et partagent sur les réseaux sociaux leur joie en redécouvrant en pratique les lois de la physique.

Difficile désormais de dire qui a été le premier à avoir cette folle idée de renverser une tasse d'eau bouillante bien au-dessus de sa tête par un froid glacial, mais immortalisée en vidéo, la pratique a connu un franc succès.

Публикация от Женечка (@epokatova) Янв 21, 2018 at 8:09 PST

Alors que des thermomètres affichaient la semaine dernière près de —60°C en Iakoutie et environ —50°C sur le lac Baïkal, des centaines de séquences montrant la façon dont le liquide se transforme en neige, donnant naissance à un véritable feu d'artifice givré ont émergé sur Instagram. Réunies sous les hashtags «challenge de l'eau bouillante» (#кипятокчелендж) ou encore «eau bouillante par grand froid» (#кипятокнаморозе), les vidéos inspirent de plus en plus de personnes à s'adonner à cette joie peu banale et déclenchent une avalanche de likes.

«Je l'ai attendu toute l'année. Il fait —38 dehors», s'enthousiasme une internaute.

«C'est très simple. L'eau bouillante dans la tasse et le grand froid dehors produisent un tel effet», explique une autre à côté d'une photo la montrant au beau milieu d'un nuage de neige.

«J'ai toujours rêvé de le faire. Mon rêve s'est réalisé», confie un habitant de la ville de Noïabrsk, dans le district autonome de Iamalo-Nenetsie où le mercure valsait autour de —40°C la semaine dernière.

 

«Dépêchez-vous de le répéter tant que la météo permet», appelle un des Sibériens dans la légende de sa vidéo. Or, avec le temps printanier qui règne à l'autre bout du pays, l'initiative n'a semble-t-il pas trouvé d'écho:

«J'ai peur que par les +10° qu'il fait à Krasnodar ce soit impossible», lui réplique une internaute venue du sud, et ajoute: «Hier, on a fait des brochettes dehors».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала