Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

De l’Iran à l’Unesco: le polo, histoire d’un sport qui a conquis le monde

© Sputnik . سمیه پسندیدهPolo, Iran
Polo, Iran - Sputnik France
S'abonner
Le polo est connu sous le nom de «chogân» en Iran qui est reconnu pour être le berceau de ce sport équestre pratiqué aujourd’hui dans le monde entier. Fin 2017, l’Unesco l’a inclus dans sa Liste du patrimoine culturel immatériel. Yashar Bigham, porte-parole de la Fédération de chogân iranienne en a parlé à Sputnik.

Connu comme polo dans le monde et suscitant la ferveur du public et d'équipes sportives de haut niveau, le chogân est un sport équestre qui est pratiqué en Iran depuis plus de 2.000 ans, a déclaré à Sputnik Yashar Bigham.

© Sputnik . سمیه پسندیدهPolo, Iran
Polo, Iran - Sputnik France
Polo, Iran

«Les documents à la disposition des spécialistes montrent que le chogân figure parmi les sports les plus anciens, […] et qu'il est évident que le polo d'aujourd'hui était né en Iran d'où il s'est répandu à travers le monde», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter qu'en 2014, l'Azerbaïdjan avait proposé sa candidature pour l'inclusion du «polo équestre» dans la Liste du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco.

«Après l'avoir appris, nous nous sommes adressés au délégué permanent iranien auprès de l'Unesco. Mais à l'époque, un nouveau gouvernement a été mis en place en Iran, et malgré une longue correspondance, nous n'avons pas réussi à régler le problème. Nous avons toutefois pu plus tard faire en sorte que l'Azerbaïdjan retire sa candidature», s'est souvenu le porte-parole.

Selon ce dernier, les Azerbaïdjanais ont finalement déclaré qu'il y avait dans leur culture un autre jeu équestre et qu'ils ne prétendaient pas au polo.

L'interlocuteur de Sputnik a souligné qu'aujourd'hui l'Iran a une équipe nationale et sa propre fédération, celle de chogân.

«Aujourd'hui, toutes les conditions sont réunies en Iran pour organiser des compétitions internationales de haut niveau, à savoir une équipe solide, des chevaux pour chogân, des terrains de jeu et des projets d'entraînement de sportifs à l'étranger, ainsi que ceux d'invitation d'entraîneurs étrangers en Iran», a résumé M.Bigham.

Jeu tribal à l'origine, le polo serait apparu vers le Ve siècle avant notre ère dans les steppes de l'Asie centrale. Si la date exacte de son apparition est inconnue, les sources indiquent qu'il se pratiquait à l'aide d'une balle et d'un maillet de bois, et pouvait réunir jusqu'à une centaine de cavaliers. Dans l'Antiquité, c'était un entraînement pour les cavaliers des troupes d'élite de l'armée et les gardes du roi de Perse. Il est rapidement devenu un loisir princier, un des jeux préférés des princes et des nobles de l'Iran, une brillante occasion de démontrer leurs compétences militaires, notamment devant un public aristocratique et féminin. La littérature relate par ailleurs que les rois de l'Iran s'essayaient dès l'enfance à la pratique du polo.

De l'Iran, le chogân s'est répandu en Inde sous la dynastie des Moghols entre le XVIe et le XIXe siècle. Ce jeu d'équipe a adopté sa forme moderne dans le nord de l'Inde, où il a été découvert et apprécié par les Anglais, au milieu du XIXe siècle. C'est à l'engouement des Britanniques pour ce sport équestre qu'on doit son immense développement en Europe et en Amérique du Nord.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала