Une ville frontalière turque est la cible de roquettes tirées depuis Afrine

© REUTERS / Osman OrsalLa région d'Afrine vue depuis la Turquie
La région d'Afrine vue depuis la Turquie - Sputnik France
Le pilonnage de villes turques depuis Afrine se poursuit depuis le lancement par Ankara de l'opération Rameau d'olivier. Ce jeudi, la ville de Reyhanli essuie des tirs de roquettes, annoncent les médias.

ПАРИЖ - Sputnik France
Paris exige qu'Ankara mette un terme à son opération contre Afrine
La ville frontalière de Reyhanli a été la cible ce 25 janvier de tirs de roquettes, relate le journal Milliet, précisant que les projectiles avaient été lancés depuis la ville syrienne d’Afrine.

Le journal précise que deux roquettes ont explosé près d’un commissariat de police. Selon le premier bilan, l’attaque n’a pas fait de victimes, causant toutefois des dégâts matériels.

Turkish-backed fighters from the Free Syrian Army stand in the Tal Malid area, north of Aleppo, as they fire towards Kurdish People's Protection Units (YPG) positions in the village of Um al-Hosh, in the area of Afrin, on January 20, 2018. - Sputnik France
Nouvelle guerre en Syrie : la Turquie seule contre tous?
Depuis qu’Ankara a lancé son opération Rameau d’olivier, le pilonnage des communes turques situées à la frontière avec la Syrie se poursuit, faisant des morts et des dizaines de blessés.

L’état-major turc a annoncé le 20 janvier le lancement de l’opération Rameau d’olivier contre les milices kurdes positionnées dans la région d’Afrine. Dimanche, une opération terrestre a débuté.

Damas a fermement condamné les actions d’Ankara, rappelant qu’Afrine était une partie indissociable de la Syrie. Moscou a pour sa part appelé tous les belligérants à la retenue et a exhorté à respecter l’intégrité territoriale de la Syrie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала