L'IPC prolonge la suspension du Comité paralympique russe

© Sputnik . Maxim Bogodvid / Aller dans la banque de photosЦеремония закрытия XI зимних Паралимпийских игр
Церемония закрытия XI зимних Паралимпийских игр - Sputnik France
Selon le site officiel du Comité international paralympique (IPC), les athlètes paralympiques russes sont autorisés à participer aux Jeux paralympiques d'hiver à Pyeongchang sous statut neutre.

Le Comité International Paralympique (IPC) n'a pas levé la suspension du Comité Paralympique de Russie dans l'organisation, déclare le site officiel de l'IPC.    

Ainsi, les athlètes paralympiques russes sont autorisés à participer aux Jeux paralympiques d'hiver sous statut neutre.

Le président du Comité international paralympique, Andrew Parsons, a déclaré que de 30 à 35 athlètes russes seraient admis aux Jeux paralympiques.    

«La participation de 30 à 35 sportifs neutres de Russie est attendue. Ils ne devraient pas être impliqués dans l'utilisation du dopage», a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Moscou.

Jeux paralympiques - Sputnik France
Expulsés de Rio, les paralympiens russes font tomber 26 records du monde
De plus, le Comité a interdit la présence de drapeaux russes à proximité de tous les sites associés aux JO.

«Aucun drapeau russe ne sera autorisé aux abords de n'importe quel endroit lié aux Jeux», indique le communiqué.    

«Les athlètes paralympiques participeront à la compétition en uniforme d'athlète paralympique neutre (NPA), qui n'a pas d'identité nationale liée à la Russie», souligne le communiqué.    

M.Parsons a souligné que le Comité admettrait aux JO seulement les sportifs dont la «propreté» n'était pas discutable.    

Ils l’ont fait: les paralympiens biélorusses brandissent le drapeau russe à Rio - Sputnik France
Ils l’ont fait: les paralympiens biélorusses brandissent le drapeau russe à Rio
Richard McLaren, président de la commission spécialisée de l'AMA, a affirmé en novembre 2015 que la Russie avait mis en place un système de dopage institutionnalisé. Depuis le début du scandale, Moscou a démenti à plusieurs reprises toute existence d'un tel système, insistant sur la responsabilité individuelle des sportifs dopés ou de responsables ayant poussé au dopage. Toutefois, l'Association internationale des fédérations d'athlétisme (IAAF) a interdit aux athlètes russes de participer à des compétitions internationales, y compris aux Jeux olympiques de Rio 2016.

Richard McLaren a récemment retiré ses accusations contre la Russie concernant l'existence d'un système étatique de soutien au dopage dans le sport.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала