Ancien candidat à la tête de LREM, Joachim Son-Forget se confie à Sputnik

© AFP 2022 Fabrice CoffriniJoachim Son-Forget
Joachim Son-Forget - Sputnik France
Entre thématiques nationales et enjeux globaux, Joachim Son-Forget a accepté de se prêter au jeu des questions-réponses avec Sputnik. Découvrez en avant-première quelques extraits de cet entretien sans fard, qui fera l’objet de deux publications plus exhaustives dans le courant de la semaine.

«Ah, j'aurais peut-être dû demander l'autorisation»

C'est avec un grand sourire et une touche d'humour que Joachim Son-Forget réagit au fait d'être le premier chez LREM à accepter une interview de Sputnik, ajoutant qu'il met un point d'honneur à parler à tout le monde. Cohérent, Joachim Son-Forget applique dans sa vie ce qu'il prône en politique.

À 34 ans, ce député de La République en Marche est considéré comme ambitieux et talentueux par ses pairs. Candidat à la tête du parti avec «Territoires en Marche», il a recueilli plus de 17% des voix lors du congrès de novembre 2017 face à Christophe Castaner, soutenu par le Président de la République.

Le jeune député fait preuve d'un vif intérêt pour un grand nombre de sujets et ne refuse aucune question, y compris personnelle. Il développe pour Sputnik sa vision de plusieurs dossiers internationaux qui ont marqué son expérience. Albanophone, président du groupe d'amitié France-Corée, il approfondit des sujets qui lui tiennent à cœur et pour lesquels il s'est impliqué comme l'Albanie, le Kosovo ou la Corée.

Il nous parle également de sa vision de sujets français comme l'éducation ou la santé, qu'il faut selon lui aborder de manière globale et mesurer grâce à des données empiriques.
Ces deux thématiques feront chacune l'objet d'une publication dans le courant de cette semaine. Restez connectés!

 

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала