Trump: «Nous avons bêtement relâché des centaines de dangereux terroristes»

© Sputnik . Irina Kalachnikova / Aller dans la banque de photosDonald Trump à Paris
Donald Trump à Paris - Sputnik France
Dans son discours sur l'état de l'Union, le premier prononcé par Donald Trump depuis sa prise de fonction, le Président a tenu à rappeler que ses prédécesseurs avaient relâché des centaines de terroristes dangereux, y compris l’un des chefs de Daech, Abou Bakr al Baghdadi, et a appelé à lutter plus efficacement contre le terrorisme international.

«Par le passé, nous avons bêtement relâché des centaines et des centaines de dangereux terroristes avant de les retrouver sur le champ de bataille, y compris le chef de Daech (Abou Bakr al Baghdadi), que nous avions capturé, que nous avons relâché», a déclaré le Président américain mardi devant le Congrès.

Guantanamo - Sputnik France
Bientôt de nouveaux détenus à Guantanamo? Trump laisse la porte ouverte
Bagdhadi, dont la mort a été annoncée à plusieurs reprises, avait été capturé par les Américains au début de la guerre en Irak en 2003. Il avait été relâché un an plus tard, étant alors considéré comme un agitateur plutôt qu'une menace pour la sécurité des États-Unis.

«Je demande au Congrès de s'assurer que dans la lutte contre Daech et Al-Qaïda, nous continuons à disposer du pouvoir nécessaire pour détenir les terroristes quel que soit le lieu où nous les chassions, que nous les trouvions, et dans de nombreux cas, pour eux, ça sera maintenant Guantanamo Bay», a-t-il ajouté, sous des applaudissements nourris.

Investors look at screens showing stock market movements at a securities company in Beijing on July 28, 2015 - Sputnik France
Face à la Chine, Trump lance une guerre commerciale perdue d'avance?
L'armée américaine, sous la présidence de George W. Bush, avait construit rapidement ce centre de détention sur une base navale appartenant aux États-Unis, sur la pointe est de l'île de Cuba.

Les vingt premiers détenus y sont arrivés, le 11 janvier 2002, quelques semaines après les attentats du 11 septembre 2001.Dès cette époque cette prison a incarné, à travers le monde, les excès dans la lutte antiterroriste des États-Unis. Certains hommes soupçonnés d'être impliqués dans les attentats du 11 septembre 2001 attendent toujours d'être jugés dans ce pénitencier de haute sécurité.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала