Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Exploration d'hydrocarbures: le Liban révèle comment il compte «lutter» contre Israël

CC0 / / Tel Aviv-Jaffa
Tel Aviv-Jaffa - Sputnik France
S'abonner
Les tensions entre le Liban et Israël se sont retendues suite aux critiques du ministre israélien de la défense, Avigdor Lieberman, à l’encontre du Liban concernant les explorations d'hydrocarbures. Le Président libanais Michel Aoun a pour sa part assuré que son pays mènerait une offensive diplomatique.

Le Liban s'est dit déterminé à tout faire pour poursuivre les explorations d'hydrocarbures au large de ses côtes, balayant les déclarations israéliennes qualifiant ce projet de «provocateur». Pourtant, le Président libanais Michel Aoun a précisé que son pays chercherait à le faire par voie diplomatique.

«Le Liban répondra aux déclarations d'Israël [sur le désaccord avec le droit du Liban d'explorer des hydrocarbures] par des voies diplomatiques. Mais en même temps, le Liban a le droit de défendre sa souveraineté et son intégrité territoriale avec tous les moyens disponibles», a déclaré jeudi Michel Aoun.

Production de pétrole - Sputnik France
Le consortium de Novatek, Total et Eni met le pied au Liban
Mercredi dernier, le ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, avait qualifié de «provocateur» le fait que les autorités libanaises lancent un appel d'offres pour l'exploitation d'un gisement de gaz naturel offshore situé dans un secteur contesté le long de leur frontière maritime internationale.

Le mouvement chiite libanais Hezbollah a condamné les déclarations israéliennes, assurant qu'il «réagirait fermement à toute attaque contre nos droits pétroliers et gaziers», s'engageant à «protéger les ressources» du Liban, indique l'AFP.

En décembre, le gouvernement libanais avait approuvé une offre présentée par un consortium formé par le groupe pétrolier français Total, l'Italien ENI et le russe Novatek, pour ses premières explorations d'hydrocarbures en Méditerranée. Selon le ministre de l'Énergie libanais, César Abi Khali, les accords avec le consortium doivent être signés la semaine prochaine, et les explorations devraient commencer en 2019.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала