Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

La Tchétchénie russe fait remodeler son registre foncier avec la blockchain

CC0 / geralt / Ordinateurs
Ordinateurs - Sputnik France
S'abonner
Alors que la monnaie numérique bitcoin fait du yoyo, le dirigeant de la République russe de Tchétchénie a fait part d’un projet de transfert du registre foncier local sur la blockchain, une technologie apparue avec le bitcoin.

forum économique mondial à Davos - Sputnik France
À Davos, la Russie met la blockchain à l’honneur
Le département tchétchène du Service russe d’enregistrement d’État, du cadastre et de la cartographie (Rosreestr) sera installé sur la blockchain, a annoncé mardi Ramzan Kadyrov, dirigeant de la République de Tchétchénie.

«Nous intégrons la blockchain dans notre registre républicain. Je ne peux pas préciser quand ce sera fait, mais le travail est en cours», a indiqué M.Kadyrov sur sa chaîne sur la messagerie cryptée Telegram.​

​Selon M.Kadyrov, l’intégration de la blockchain dans le registre foncier républicain a été confiée au vice-premier ministre tchétchène Iakoub Zakriev.

«Le gouvernement tchétchène a créé un groupe de travail avec la banque VEB pour l'adoption de la blockchain», a précisé M.Kadyrov.

diamant - Sputnik France
Les diamants sont éternels… grâce à la blockchain
La blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle. Elle a fait son apparition en 2008 avec la monnaie numérique bitcoin dont elle est l’architecture sous-jacente. Ces derniers temps, le cours du bitcoin, qui s’était envolé en 2017, fait du yoyo. Après un record de 20.000 dollars battu en décembre dernier, il est redescendu ce mardi sous la barre psychologique des 6.400 dollars. Mais la technologie blockchain peut être utilisée dans d’autres cas que la monnaie numérique. 

Début février, lors du forum «Agenda numérique à l’époque de la mondialisation» organisé à Almaty, au Kazakhstan, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev s’est montré assez sceptique quant au développement des cryptomonnaies et à l’engouement qu’elles suscitent. Mais il a reconnu que la blockchain avait  un grand potentiel.

«La technologie d’une base de données partagée entre les utilisateurs, la blockchain constitue sans doute une avancée considérable», a noté M.Medvedev.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала