L'anti-américanisme bat tous les records au sein de la société turque

© REUTERS / Osman OrsalLa région d'Afrine vue depuis la Turquie
La région d'Afrine vue depuis la Turquie - Sputnik France
Les prises de position anti-américaines se font plus fréquentes en Turquie du fait du soutien apporté par les USA aux «terroristes» du PYD/PKK lors de l’opération Rameau d’olivier sur Afrine, selon les sondages. Dans un entretien accordé à Sputnik, Hilmi Daşdemir, directeur général de la société turque Optimar, les a trouvées naturelles.

Une enquête d'opinion menée par la société Optimar Conseil dans 26 provinces turques sur un échantillon de 1.508 personnes montre cette tendance négative vis-à-vis des États-Unis. À la question, «vous qualifieriez-vous comme anti-américain?», 71,9% des sondés ont opté pour la réponse «je me considère comme anti-américain», 22,7 % ont choisi «je me considère partiellement anti-américain», tandis que 5,4 % ont indiqué ne pas être «anti-américain».

char turc, Afrine - Sputnik France
Pourquoi la Turquie ne discutera pas de son opération en Syrie avec les USA

Toujours selon cette enquête, 58 % des participants considèrent que «c'est grâce au soutien des puissances internationales (États-Unis, Israël, les pays européens)» que Daech a pu, en très peu de temps, prendre autant d'ampleur en Syrie et en Irak.

A picture taken on January 20, 2018, from the village of Qilah in the Idlib province, shows a Kurdish forces watchtower located in the Afrin countryside. - Sputnik France
La Turquie a bombardé un aérodrome utilisé par les USA pour livrer des armes aux Kurdes

«Ces résultats étaient tout à fait attendus, car on constate depuis longtemps la présence des États-Unis derrière tous les événements retentissants pour la société turque, ce qui explique la hausse de l'anti-américanisme parmi la population turque», a déclaré Hilmi Daşdemir à Sputnik.

Rester en Syrie: les USA jouent la carte kurde malgré les mises en garde de la Turquie - Sputnik France
Rester en Syrie: les USA jouent la carte kurde malgré les mises en garde de la Turquie

Et d'ajouter qu'il était évident que le peuple turc n'admettait pas la politique impérialiste des États-Unis qui se servaient de la population de la région dans leurs intérêts.

«À cause du soutien apporté par les États-Unis aux Unités de protection du peuple kurde (YPG) et à la FETO, une autre organisation terroriste qui a fomenté la tentative de coup d'État du 15 juillet, une attitude négative envers les États-Unis s'est formée au sein de la société turque. 71,9% des sondés se sont déclarés être foncièrement anti-américains et 22,7% d'autres partiellement anti-américains», a indiqué l'interlocuteur de l'agence.

Et de résumer que c'était un maximum historique de la perception négative de l'Amérique par les Turcs.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала