Les frappes US, des «actions inadmissibles des États que personne n'a invités en Syrie»

© Sputnik . Dmitriy Vinogradov / Aller dans la banque de photosSituation in Maaloula, Syria
Situation in Maaloula, Syria - Sputnik France
La mort de 100 soldats syriens dans la province de Deir ez-Zor dans une frappe de la coalition internationale sous commandement des États-Unis est à l'ordre du jour de la chambre basse du Parlement russe, dont les membres n'excluent pas que la question puisse être soumise à la discussion de l'Onu.

Deir ez-Zor - Sputnik France
Syrie: la frappe aérienne US contre les forces pro-gouvernementales est un crime de guerre
Les actions de la coalition internationale dirigée par les États-Unis qui ont récemment entraîné la mort de 100 soldats syriens des forces pro-gouvernementales dans la province de Deir ez-Zor pourraient être présentées et discutées à l'Onu, a affirmé le chef de la commission de la défense à la Douma russe, Vladimir Chamanov.

«Aujourd'hui, nous examinons la possibilité de soumettre [cette question à la discussion de l'Onu, ndlr]. Il y aura une réaction officielle. Pour le moment, nous n'avons pas encore pris de décision. Il est clair que ce sont des actions inadmissibles. Pour le moment, nous estimons qu'il s'agit d'actions inadmissibles d'Etats que personne n'a invités en Syrie et qui ont causé des pertes humaines parmi des unités des troupes gouvernementales», a déclaré le chef de la commission de la défense à la Douma russe, Vladimir Chamanov.

Plus d'une centaine de combattants pro-gouvernementaux auraient été tués dans une série de frappes effectuée par des avions américains dans la province syrienne de Deir ez-Zor, a annoncé mercredi soir un responsable américain, cité par Reuters. La coalition affirme que l'assaut a été mené en représailles à une attaque contre le quartier général des Forces démocratiques syriennes (FDS), une alliance rebelle arabo-kurde soutenue par Washington.

Aucun militaire américain se trouvant parmi les FDS n'a, semble-t-il, été tué ou blessé dans cette attaque, ajoutait cette même source.

Dans un communiqué diffusé mercredi, la coalition a affirmé que des Forces syriennes pro-gouvernementales avaient lancé une «attaque non provoquée» contre le quartier général des Forces démocratiques syriennes.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала