Paranoïa ou protectionnisme? Le renseignement US déconseille des téléphones chinois Huawei

© AFP 2022 Christof StacheCEO of Huawei presents the new Huawei Mate 9
CEO of Huawei presents the new Huawei Mate 9 - Sputnik France
Attention, attention: les smartphones Huawei pourrait représenter une menace directe à la population américaine! Voici le message un peu paranoïaque transmis par les grandes agences américaines de renseignement, qui s’inquiètent des liens du gouvernement chinois avec les géants nationaux de la technologie.

Les hauts responsables de grandes agences de renseignement américaines, CIA, NSA, FBI et Defense Intelligence Agency (DIA), ont averti les citoyens américains qu'ils ne feraient mieux pas d'utiliser les téléphones produits par les géants chinois Huawei et ZTE, raconte CNN.

Congrès US - Sputnik France
Les sénateurs US ferment l’entrée du pays à un géant chinois des télécoms
Cette recommandation a été formulée lors d'une audience du Comité sénatorial du renseignement mardi dernier, qui a réuni des chefs du FBI, de la CIA et de la NSA ainsi que le directeur du renseignement national.

Le directeur du FBI, Chris Wray, a expliqué cette recommandation des agences de renseignement: selon lui, le gouvernement était «profondément préoccupé par les risques de permettre à toute entreprise ou entité qui est redevable à des gouvernements étrangers qui ne partagent pas ses valeurs d'accéder à des positions de pouvoir dans nos réseaux de télécommunications.»

Huawei est un leader mondial de l'équipement de télécommunication, et le gouvernement américain l'a déjà empêché de vendre de la technologie à certaines agences fédérales. «Il fournit la capacité de modifier ou de voler des informations de manière malveillante», a ajouté le responsable.

drapeaux américain et chinois - Sputnik France
Pourquoi le FBI craint-il la Chine?
Ces avertissements ne sont pas nouveaux. En 2012, le Congrès avait publié un rapport disant que les deux sociétés chinoises (Huawei et ZTE, ndlr.) devaient être considérées «avec suspicion». De plus, depuis le 11 février, le géant chinois des télécoms Huawei est écarté des chantiers d'infrastructures et de contrats aux États-Unis, le Congrès américain ayant dénoncé des risques «d'espionnage» liés à ce groupe.

Le mois dernier, Huawei avait prévu de lancer son nouveau smartphone Mate 10 Pro aux États-Unis, mais l'intermédiaire AT&T s'est retiré de la transaction à la dernière minute, apparemment en raison de pressions politiques.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала