Moscou: cinq Russes non militaires auraient été tués par la coalition US en Syrie

© Sputnik . Mikhail Voskresenskiy / Aller dans la banque de photosСитуация в Дейр-эз-Зоре
Ситуация в Дейр-эз-Зоре - Sputnik France
Cinq Russes ont été tués en Syrie lors d'une frappe américaine, ils n'appartenaient pas aux forces armées russes, d'après le ministère russe des Affaires étrangères.

La frappe portée dans la nuit du 7 au 8 février par la coalition dirigée par les États-Unis en Syrie contre les forces pro-gouvernementales syriennes a provoqué la mort de cinq Russes, qui n'étaient pas militaires, a annoncé jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

«Selon les informations préliminaires, la confrontation armée [du 7 février, ndlr] dont les motifs font l'objet d'une enquête, a fait cinq morts, possiblement des ressortissants russes. Il y a également des blessés, mais il faut encore tout vérifier, surtout leur nationalité. Je veux souligner qu'il ne s'agit pas de militaires russes», a indiqué Mme Zakharova.

Le ministère russe des Affaires étrangères - Sputnik France
Mort de centaines de Russes en Syrie: «désinformation classique» selon Moscou
La porte-parole a qualifié de «désinformation classique» les informations diffusées par des médias occidentaux sur la mort présumée «de nombreux militaires russes» à la suite d'un raid de la coalition internationale visant les troupes pro-gouvernementales syriennes.

«Fait curieux, les combattants de l'opposition syrienne ont été les premiers à diffuser cette désinformation, même avant les médias, et ils ont accompagné leur annonce d'une photo de la surface de Mars», a ajouté Mme Zakharova.

L'aviation de la coalition internationale dirigée par Washington a frappé les forces pro-gouvernementales syriennes dans la province de Deir ez-Zor dans la nuit du 7 au 8 février, invoquant la défense contre une «attaque non provoquée» visant l'état-major des Forces démocratiques syriennes (FDS). Les médias américains ont fait état de 100 morts parmi les combattants progouvernementaux. D'après le ministère russe de la Défense, 25 miliciens syriens ont été blessés. Damas a qualifié ces frappes d'agression et de crime de guerre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала