Qui serait derrière la désinformation à propos des centaines de Russes tués en Syrie?

© Sputnik . Eugeny Biyatov / Aller dans la banque de photosБрифинг официального представителя МИД России М.Захаровой
Брифинг официального представителя МИД России М.Захаровой - Sputnik France
La désinformation relatant la mort de dizaines voire de centaines de Russes en Syrie, lors d’une frappe de la coalition internationale, dirigée par des États-Unis, a été lancé dans l’espace médiatique par des combattants anti-Damas, a déclaré ce jeudi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova a commenté les informations, diffusées par certains médias occidentaux concernant la mort présumée de nombreux citoyens russes dans une frappe de la coalition internationale dirigée par les États-Unis en Syrie.

«Parmi les premiers à avoir lancé cette information sur leurs chaînes, il y avait des combattants anti-Damas qui, va savoir pourquoi, ont pris une photo de la surface de Mars, ont mis dessus une image datée de juin 2014 de matériel militaire détruit, peut-être même [ce matériel était] d'origine ukrainienne, on est en train de l'analyser», a-t-elle déclaré ce jeudi lors du briefing.

Ситуация в Дейр-эз-Зоре - Sputnik France
Moscou: cinq Russes non militaires auraient été tués par la coalition US en Syrie
Auparavant, des médias occidentaux ont évoqué la mort de plusieurs centaines de Russes dans une frappe de la coalition internationale dirigée par les États-Unis en Syrie.

Moscou a aussitôt démenti cette information, la qualifiant de «désinformation classique».

L'aviation de la coalition internationale dirigée par Washington a frappé les forces pro-gouvernementales syriennes dans la province de Deir ez-Zor dans la nuit du 7 au 8 février, invoquant la défense contre une «attaque non provoquée» visant l'état-major des Forces démocratiques syriennes (FDS). Les médias américains ont fait état de 100 morts parmi les combattants progouvernementaux. D'après le ministère russe de la Défense, 25 miliciens syriens ont été blessés. Damas a qualifié ces frappes d'agression et de crime de guerre.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала