Le FBI rompt le silence sur la tuerie de Floride

© AFP 2022 Mandel NganLogo du FBI
Logo du FBI - Sputnik France
Le FBI a reconnu vendredi ne pas avoir traité comme il le fallait une alerte lancée par un proche du tireur qui avait téléphoné le 5 janvier aux services fédéraux pour leur signaler que Nikolas Cruz possédait des armes à feu et tenait des propos inquiétants sur les réseaux sociaux.

Donald Trump s'est rendu vendredi au chevet des victimes de la fusillade dans un lycée de Parkland, en Floride, où il a salué le «travail incroyable» des médecins pour éviter un bilan plus lourd sans toutefois dire un mot sur le contrôle des armes à feu, alors même qu'une polémique a éclaté sur les ratés du FBI dans cette affaire.

Logo du FBI - Sputnik France
Présidentielle US: la main du Kremlin? Non, la main du FBI, selon un ex-analyste de la CIA
«Le correspondant a communiqué des renseignements sur les armes en possession de Cruz, il a évoqué son envie de tuer des gens, a signalé son comportement imprévisible, certains messages troublants sur les réseaux sociaux, et le risque qu'il commette une tuerie dans une école», a déclaré de son côté le FBI dans un communiqué.

«L'information aurait dû être transmise au bureau du FBI à Miami, où des investigations auraient dû être menées. Nous avons établi que ces protocoles-là n'avaient pas été suivis», poursuit-il.

À Washington, l'Attorney General (ministre de la Justice) Jeff Sessions a annoncé vendredi avoir ordonné sans attendre un réexamen de la façon dont le département de la Justice et le FBI répondent aux avertissements sur de possibles de violences semblables à la tuerie de Floride.

FBI Director James Comey listens as he is thanked for speaking at the Boston Conference on Cyber Security at Boston College in Boston, Massachusetts, US, March 8, 2017. - Sputnik France
C’est le FBI qui s’est ingéré dans l’élection US 2016
Quant au gouverneur de Floride, Rick Scott, il a estimé que le directeur du FBI, Christopher Wray, devait démissionner du fait de cette négligence. «L'absence de mesures prises par le FBI contre le tueur est inacceptable», a-t-il dit.

Christopher Wray, nommé l'an dernier par Donald Trump en remplacement de James Comey, a exprimé dans un communiqué ses «profonds regrets» aux familles des victimes, qui ont commencé à enterrer leurs morts vendredi.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала