Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L'agence culturelle russe de Kiev attaquée: Moscou attend la réaction de l'Occident

© REUTERS / Valentyn OgirenkoActivists and supporters of Ukrainian nationalist parties and movements burn the Russian state flag, which was seized from the office of the Russian Centre of Science and Culture, during a protest in Kiev, Ukraine February 17, 2018.
Activists and supporters of Ukrainian nationalist parties and movements burn the Russian state flag, which was seized from the office of the Russian Centre of Science and Culture, during a protest in Kiev, Ukraine February 17, 2018. - Sputnik France
S'abonner
Indigné par une attaque des radicaux contre le siège de l'agence culturelle russe Rossotroudnitchestvo survenue samedi à Kiev, Moscou met en garde contre de nouvelles provocations et appelle les pays occidentaux à réagir aux actions des nationalistes ukrainiens.

Maria Zakharova - Sputnik France
«Ils vous mentent tous les jours!»: Zakharova déjoue une provocation imaginée par Kiev
Le délégué permanent russe auprès de l'OSCE Alexandre Loukachevitch a appelé les pays occidentaux à donner leur évaluation des actions des radicaux ukrainiens qui ont attaqué samedi le siège de l'agence culturelle russe Rossotroudnitchestvo de Kiev.

«Après cette provocation et ces menaces, nous avons lancé un appel à la SMM [Mission spéciale de surveillance, ndlr] de l'OSCE et leur avons demandé de réagir rapidement à la manifestation scandaleuse du nationalisme agressif et de publier un rapport d'urgence sur ce qu'il s'est passé afin que tous les États participants à l'OSCE soient informés de cette barbarie. Il est également important de prévenir d'éventuelles attaques contre le centre russe de la science et de la culture […]. Nous espérons que les pays occidentaux qui couvrent les actions des autorités de Kiev ont assez de prudence pour donner également une évaluation appropriée de cet incident», a-t-il indiqué.

Il a également souligné qu'une autre attaque contre le siège était planifiée pour demain.

«Selon certaines informations, demain, le 18 février, un autre groupe néo-nazi, l'Organisation des nationalistes ukrainiens, a l'intention de mettre le feu au siège de Rossotroudnitchestvo. C'est inacceptable», a-t-il ajouté.

Dans le même temps, le diplomate n'a pas exclu que c'étaient «les déclarations provocatrices» du Président Piotr Porochenko, exprimées lors de la Conférence de la sécurité de Munich, qui pourraient pousser les radicaux à cette attaque.

Conflit dans le Donbass - Sputnik France
«Le coup d’État en Ukraine est une honte pour l’Europe»

Samedi 17 février, des représentants de l'organisation nationaliste ukrainienne S14 (Sich) ont attaqué le siège de Rossotroudnitchestvo, à Kiev. 30 radicaux dirigés par un député du Parti radical de la Rada suprême Andreï Lozovoy ont fait irruption dans le bâtiment, où il y avait environ 50 enfants et de nombreux adultes. De jeunes radicaux ont brisé les vitrines de l'exposition consacrée au chanteur d'opéra russe Fédor Chaliapine, ont inscrit sur les murs avec des messages à caractère extrémiste et ont profané le drapeau russe tout en insultant des diplomates russes qui s'y trouvaient.

Plus tôt, le Président ukrainien a déclaré à Munich «que le drapeau russe ne devrait pas flotter n'importe où alors que la Russie continuait à inciter à une guerre hybride mondiale et que les balles russes ciblaient nos symboles».

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала