L’armée syrienne secourt Afrine en armes et en vivres

© Sputnik . Mikhaïl Alaeddine / Aller dans la banque de photosLa ville d'Afrine
La ville d'Afrine - Sputnik France
Damas ne reste pas indifférent à la situation dans son canton d’Afrine où les Kurdes sont depuis un mois la cible d'une offensive turque. L’armée syrienne y envoie des armes, des munitions et des vivres, a indiqué Ömer Osi, député syrien d’origine kurde, dans un entretien accordé à Sputnik.

Les négociations ne cessent pas entre les troupes gouvernementales syriennes et le commandement des Unités de protection du peuple kurde (YPG), a déclaré à Sputnik Ömer Osi, membre du parlement syrien.

A picture taken on February 20, 2018 shows a convoy of pro-Syrian government fighters arriving in Syria's northern region of Afrin - Sputnik France
Kurdes à Afrine: l’information sur un repli est fausse, nous avons des renforts

«Les forces gouvernementales envoient dans la ville des armes, des munitions et des denrées alimentaires. En outre, l'armée syrienne maintient ouvert le front est d'Afrine, tout en contrôlant l'entrée et la sortie de la ville», a poursuivi l'interlocuteur de l'agence.

Et d'ajouter que les troupes gouvernementales n'avaient jamais bloqué cette route.

Combattants des YPG - Sputnik France
Afrine: d’où les milices kurdes YPG reçoivent-elles leurs armements?

Le parlementaire a appelé les milices kurdes YPG à coopérer avec l'armée syrienne.

«Dans la situation présente, les Kurdes doivent s'entendre avec Damas et non avec les États-Unis. On ne peut pas faire confiance à l'Amérique. Elle a toujours trahi le peuple kurde», a prévenu M.Osi.

Afrine - Sputnik France
La Turquie déploie des forces spéciales dans le canton syrien d’Afrine

L'armée turque mène depuis le 20 janvier l'opération Rameau d'olivier contre les Kurdes à Afrine, dans le nord de la Syrie. Cette région est contrôlée par les Unités de protection du peuple kurde (YPG) que la Turquie considère comme des terroristes.

Damas a condamné les actions turques à Afrine, tout en soulignant que la région faisait partie intégrante de la Syrie. Moscou a pour sa part appelé toutes les parties à faire preuve de retenue et à respecter l'intégrité territoriale de la Syrie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала