Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Les «extra-terrestres» d’Europe se nourriraient de radioactivité

S'abonner
Des scientifiques supposent qu’Europe, un satellite de la planète Jupiter, abrite un environnement favorable à la vie. Dans un immense océan d'eau salée des bactéries qui se nourrissent de radioactivité pourraient exister, annoncent des chercheurs du laboratoire brésilien de lumière synchrotron et de l'Université de Sao Paulo.

Le satellite de la planète Jupiter, Europe est un bon candidat pour la recherche de vie extraterrestre proche de la Terre. 

A la recherche de la vie extraterrestre - Sputnik France
A la recherche de la vie extraterrestre
Cette lune de Jupiter cache sous son épaisse croute de glace, un immense océan d'eau salée. Dans celui-ci, la vie pourrait se développer. Selon les conclusions des scientifiques, sur Europe, il y a très probablement des éléments radioactifs qui peuvent servir de source d'énergie pour des micro-organismes similaires à ceux présents sur Terre appelés Desulforudis audaxviators, rapporte Science Alert. La bactérie sulfato-réductrice anaérobie Desulforudis audaxviator réside dans des écosystèmes aquatiques isolés situés à une profondeur de 1,5 à 3 kilomètres. Elle existe indépendamment des autres organismes et n'a pas besoin de la lumière du soleil. Des substances nécessaires pour des processus chimiques assurent la désintégration de l'uranium et d'autres éléments radioactifs.

Selon les scientifiques, la vie sur le satellite de la planète Jupiter peut exister sous trois conditions: la présence d'eau, une température élevée et la présence d'éléments chimiques nécessaires au maintien du métabolisme. D'après les données récentes, les deux premiers facteurs sont susceptibles d'exister. Cependant, les chercheurs ne savent pas encore quelles substances sont dissoutes dans les eaux du satellite de Jupiter.Les résultats de modélisation montrent que les matériaux radioactifs sont très probablement présents sur le satellite Europe, ainsi que sur Encelade. Leur nombre devrait être suffisant pour soutenir la vie d'organismes comme les Desulforudis audaxviator.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала