Quelle est l’origine du limogeage sans précédent au sein de l’armée saoudienne?

© Sputnik . Sergueï GouneïevLe roi d'Arabie saoudite, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud
Le roi d'Arabie saoudite, Salmane ben Abdelaziz Al Saoud - Sputnik France
À la veille de sa visite au Royaume-Uni, le roi Salmane d'Arabie saoudite a limogé le chef d'état-major et d'autres responsables militaires lors d'un important remaniement au sein de l'armée.

Les autorités saoudiennes ont opéré un remaniement majeur, aux allures de limogeage, à la tête de l'armée en remplaçant les principaux commandants militaires, y compris le chef d'état-major, ont annoncé lundi les médias d'État.

le prince héritier Mohammed ben Salmane Al Saoud - Sputnik France
Arabie saoudite: les réformes du prince héritier risquent-elle d’échouer?
Le monarque a remplacé les chefs de l'armée de l'air et de l'armée de terre, ainsi que des fonctionnaires civils, dont plusieurs sous-ministres, par une série de décrets royaux pris tard dans la nuit.

Aucune explication officielle n'a été apportée à ces changements à la tête de l'armée, qui surviennent alors que le royaume intervient militairement au Yémen depuis près de trois ans en soutien aux forces gouvernementales contre les rebelles Houthis.

Cependant, le remaniement survient au lendemain de l'annonce à Sanaa d'une «bavure» de la coalition emmenée par l'Arabie saoudite, dont l'aviation aurait bombardé par erreur une base militaire de l'armée yéménite, son alliée, faisant entre six et 20 morts et 15 blessés, selon des sources militaires progouvernementales. 

Le roi Salmane a également décrété une série de nominations de civils qui voit de plus jeunes fonctionnaires promus à des postes clés comme ministres adjoints, gouverneurs adjoints de provinces et conseillers à la Cour royale. Mme Tamadar ben Yousef al-Ramah a été nommée ministre adjointe du Travail et du Développement social, un poste gouvernemental de haut niveau sans précédent pour une femme dans le royaume conservateur.

Une femme - Sputnik France
Un mannequin russo-ukrainien en Arabie saoudite partage l’histoire de son succès (images)
Le Prince Turki ben Talal, frère du prince milliardaire Al-Waleed ben Talal, a été nommé vice-gouverneur de la province d'Assir.

Le prince Al-Waleed, surnommé «le Warren Buffett d'Arabie Saoudite», faisait partie des princes, ministres et magnats détenus dans le luxueux hôtel Ritz-Carlton de Ryad dans le cadre d'une répression sans précédent contre ce que le gouvernement appelle la corruption des élites.

Sur les 381 suspects interrogés dans le cadre de cette campagne anticorruption lancée le 4 novembre, 56 sont toujours en détention. Et selon les accords conclus avec certains suspects, les autorités ont annoncé pouvoir récupérer plus de 400 milliards de riyals (107 milliards de dollars), remboursés sous forme d'avoirs immobiliers, commerciaux, en titres et en espèces.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала