Deraa pilonnée par les terroristes, 14 enfants blessés, une fille tuée

© REUTERS / Alaa Al-FaqirA rebel fighter walks past damaged buildings in a rebel-held part of the southern city of Deraa, Syria June 22, 2017
A rebel fighter walks past damaged buildings in a rebel-held part of the southern city of Deraa, Syria June 22, 2017 - Sputnik France
Des djihadistes ont pilonné mercredi la ville syrienne de Deraa, faisant plus d’une douzaine de blessés et une morte parmi des enfants qui revenaient de l'école, a signalé l’agence syrienne Sana.

Гуманитарный коридор между Дамаском и Восточной Гутой в районе лагеря беженцев Вафидин в Сирии. - Sputnik France
Moscou: les extrémistes profitent de la trêve humanitaire pour avancer dans la Ghouta
La ville de Deraa, située dans le gouvernorat éponyme dans le sud de la Syrie, a été mercredi la cible de tirs de terroristes. Une fille a été tuée et 14 enfants ont été blessés, a annoncé l'agence Sana.

Précédemment, on évoquait 15 blessés. Selon les informations de Sana, des terroristes du Front al-Nosra sont impliqués dans l'attaque. Les djihadistes ont ciblé les alentours des hôpitaux de la ville lorsque les enfants revenaient de l'école.

La Ghouta orientale et Deraa ont été incluses dans la liste des zones de désescalade conformément à la décision conjointe de la Russie, de l'Iran et de la Turquie en 2017. L'aviation syrienne a annoncé un cessez-le-feu dans ces régions, mais les djihadistes violent régulièrement la trêve.

Le ministère russe de la Défense a déclaré lundi qu'à la demande de Vladimir Poutine une trêve humanitaire quotidienne serait instaurée dans la Ghouta orientale à partir du 27 février entre 9h et 14h, heure locale.

Deraa (image d'archives) - Sputnik France
Défense russe: neuf civils blessés par des tirs terroristes dans la province de Deraa
Les autorités syriennes, soutenues par le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit, ont mis en place dans la localité d'Muhayam-al-Wafedin les conditions nécessaires pour accueillir les civils qui empruntent l'unique couloir humanitaire reliant Damas à la Ghouta orientale.

Malgré cela, les combattants ont continué ce mercredi de tirer des obus de mortier et avec des armes de petit calibre sur les positions des troupes gouvernementales dans le secteur du couloir humanitaire mis en place à Muhayam-al-Wafedin.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала