Kremlin: Damas et Moscou font tout pour débloquer la situation dans la Ghouta

© Sputnik . Mikhail Voskresenskiy / Aller dans la banque de photosGhouta orientale
Ghouta orientale - Sputnik France
La Russie et la Syrie font tout leur possible pour assurer une pause humanitaire et débloquer la situation dans la Ghouta orientale où une deuxième «trêve humanitaire», destinée à évacuer des civils a commencé par des tirs de mortiers, a communiqué mercredi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov a commenté la situation actuelle dans la Ghouta orientale, où la deuxième journée de la trêve humanitaire a été marquée par des tirs de mortier et d'armes de petit calibre sur les positions des troupes gouvernementales dans le secteur du couloir humanitaire mis en place dans la localité de Muhayam-al-Wafedin, en Syrie.

«Le gouvernement syrien ainsi que la Russie continuent à assurer les conditions humanitaires nécessaires», a commenté M.Peskov en soulignant la nécessité de débloquer la situation dans cette zone.

Par ailleurs, le porte-parole a affirmé que Moscou maintenait traditionnellement de «bonnes relations de partenariat» avec Damas.

«Les militaires russes sont les seuls militaires présents en Syrie de manière légale d'après le droit international puisqu'ils le font sur demande des autorités de Syrie», a-t-il précisé.

Ce mercredi est la deuxième journée de la trêve humanitaire dans la Ghouta orientale destinée à évacuer des civils.

Ghouta orientale - Sputnik France
Les combattants pilonnent de nouveau le couloir humanitaire dans la Ghouta
La première trêve humanitaire dans la Ghouta orientale a été sabordée par des combattants. Aucun civil n'a pu quitter le secteur. Les forces armées syriennes respectent toutefois le cessez-le-feu et ne réagissent pas aux provocations, a déclaré mardi le représentant du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le général de division Vladimir Zolotoukhine.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré lundi qu'à la demande de Vladimir Poutine une trêve humanitaire quotidienne serait instaurée dans la Ghouta orientale à partir du 27 février entre 9h et 14h, heure locale.

Les autorités syriennes, soutenues par le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit, ont mis en place dans la localité de Muhayam-al-Wafedin les conditions nécessaires pour accueillir les civils qui empruntent l'unique couloir humanitaire reliant Damas à la Ghouta orientale. La police militaire russe et l'armée syrienne sont chargées d'assurer la sécurité à la sortie du couloir. Un poste médical mobile ainsi que des cars destinés à transporter les civils dans des camps provisoires ont été positionnés dans la localité d'Al-Duvair, également proche du couloir.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала