Un nouveau virus a été créé pour tuer les lapins en Nouvelle-Zélande

© Sputnik . Vitaly Ankov / Aller dans la banque de photoslapin
lapin - Sputnik France
Le ministère néozélandais de l'Agriculture a annoncé la création d’un virus pour lutter contre le nombre croissant de lapins qui nuisent aux agriculteurs.

En raison de la prolifération rapide des lapins, le pays perd 36 millions de dollars par an. Pour y mettre fin, le ministère néozélandais de l'Agriculture a indiqué qu'une nouvelle souche du calicivirus (RHDV1-K5) serait introduite au printemps pour provoquer une vague d'extermination. 

Des moutons - Sputnik France
Entraide dans le monde animal: des moutons sauvent des lapins d’une inondation (Vidéo)
Selon le ministère, le nouveau virus est nécessaire car les lapins sauvages ont développé leur système immunitaire contre les précédents et peuvent aujourd'hui y résister. Le RHDV1-K5 affectera les organes internes des lapins et provoquera par la suite fièvre et difficultés respiratoires. Les lapins mourront au bout de quelques jours après infection. Le virus n'agit pas sur les autres animaux et les humains, indique la BBC.

En Nouvelle-Zélande, des virus ont déjà été propagés pour éradiquer les lapins considérés comme nuisibles. Depuis 1997, les autorités utilisent le virus RHDV (Rabbit Haemorrhagic Disease Virus) mais, ces dernières décennies, les lapins ont développé une immunité. 

incendie en Californie - Sputnik France
Un Américain a failli perdre la vie en sauvant un lapin encerclé par les flammes (vidéo)
Les autres moyens pour se débarrasser des rongeurs dans le pays sont jugés inefficaces: battues, empoisonnement et barrières spéciales, ces méthodes n'ayant pas abouti à des résultats concluant.

Selon les agriculteurs, les lapins diminuent les récoltes de foin et causent des dommages aux pâturages.

Les opinions des Néozélandais sur ces mammifères sont partagées. La Fédération des fermiers néozélandais (FF) se prononce en faveur de cette initiative, tandis que la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) préfère des méthodes plus humaines.    

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала