Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

L’Arabie Saoudite autorise l’ouverture de salles de cinéma

CC0 / Pixabay / pellicule cinématographique
pellicule cinématographique - Sputnik France
S'abonner
En Arabie Saoudite, prendre le volant pour aller au cinéma sera bientôt possible, si vous êtes une femme. Dans un souci de modernisation de son royaume très conservateur, le prince héritier autorise la réouverture de salles obscures, après 35 ans d’interdiction.

Après 35 ans d'interdiction, l'Arabie Saoudite ouvrira son premier cinéma. Le ministère de la Culture et de l'Information du royaume a indiqué dans un communiqué le jeudi 1er mars qu'il avait "établi les termes pour l'octroi de licences en vue de l'ouverture de salles de cinéma" et que cette opération commençait "immédiatement".

This file photo taken on October 20, 2017 shows Saudi women attending the Short Film Competition 2 festival at King Fahad Culture Center in Riyadh. - Sputnik France
Cinéma et Arabie saoudite: relations compliquées depuis des décennies, en rétrospective
Depuis quelque temps, le prince héritier Mohammed ben Salmane entreprend une certaine ouverture du royaume, malgré la résistance de milieux ultra-conservateurs, qui voyaient par exemple dans les cinémas des lieux de « dépravation », parce que favorisant la mixité.

Mais les réformes économiques et sociales engagées par un prince, souvent dépeint comme un homme "modernisateur", ont eu raison de cette révolte anti-cinématographique d'un autre-âge.

Les premiers cinémas devraient ouvrir leurs portes en mars, confirmant ainsi la volonté des autorités de faire du secteur du divertissement un élément de transformation sociale dans un pays.

femmes saoudiennes - Sputnik France
Des Saoudiennes chefs d’entreprises? C’est désormais possible!
Et les professionnels lorgnent déjà sur les bénéfices. Le Fonds souverain saoudien (PIF) avait signé un accord d'intention avec le plus gros exploitant américain de salles de cinéma, AMC Entertainment Holdings, pour la distribution et l'exploitation de salles ainsi que pour des investissements. Le PIF estime que le marché cinématographique saoudien pourrait peser 1 milliard de dollars par an.

L'absence de salles n'empêche pas la production cinématographique et son ouverture à l'international. La comédie romantique "Barakah Meets Barakah" de Mahmoud Sabbagh a ainsi été projetée à la Berlinale en 2016, et "Wadjda" de Haifaa al-Mansour a été en 2013 le premier film saoudien à concourir aux Oscars dans la catégorie du meilleur film étranger.

Parmi les autres réformes entreprises, Riyad a annoncé en septembre la fin de l'interdiction de conduire pour les femmes à partir de juin 2018.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала