28 roquettes tirées en 24H: Damas et le Centre russe pilonné, des civils blessés

© AFP 2022 Ammar SULEIMANA picture taken on February 28, 2018 shows flames erupting in the horizon following a reported rocket attack in al-Shaffuniyah, in the enclave of Eastern Ghouta on the outskirts of the Syrian capital Damascus
A picture taken on February 28, 2018 shows flames erupting in the horizon following a reported rocket attack in al-Shaffuniyah, in the enclave of Eastern Ghouta on the outskirts of the Syrian capital Damascus - Sputnik France
En l'espace d'une seule journée, des groupes armés ont lancé une trentaine de roquettes contre la capitale syrienne, y compris contre le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit, faisant des blessés parmi les civils, selon le chef du Centre, Iouri Evtouchenko.

Damas et le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit ont essuyé 11 pilonnages en une journée, a annoncé Iouri Evtouchenko, responsable du Centre.

«Des groupes radicaux procèdent à des pilonnages des zones résidentielles de Damas et de ses banlieues. 11 pilonnages ont eu lieu en l'espace de ces dernières 24 heures. Des combattants ont tiré 28 roquettes, y compris sur le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie. Il y a des blessés parmi les civils et des dégâts.»

Ghouta - Sputnik France
Des groupes armés prépareraient une attaque chimique contre des civils dans la Ghouta
Malgré le cessez-le-feu sur le territoire syrien, des groupes d'extrémistes se livrent toujours à des provocations, ce non seulement dans la Ghouta orientale, mais aussi dans les provinces d'Alep et de Lattaquié, a ajouté M.Evtouchenko.

Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré lundi qu'à la demande de Vladimir Poutine une trêve humanitaire quotidienne serait instaurée dans la Ghouta orientale à partir du 27 février entre 9h et 14h, heure locale.

Dans la nuit de jeudi à vendredi, les premiers civils, deux enfants, ont réussi à emprunter le couloir humanitaire reliant la Ghouta orientale à Damas, toujours sous les pilonnages, a déclaré plus tôt vendredi le représentant du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, le général de division Vladimir Zolotoukhine.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала