Moscou souligne la nécessité d’une opération terrestre dans la Ghouta orientale

© REUTERS / Bassam KhabiehLa fumée au-dessus de la Ghouta orientale, en Syrie
La fumée au-dessus de la Ghouta orientale, en Syrie - Sputnik France
Une opération antiterroriste de l’armée syrienne dans la Ghouta orientale est devenue nécessaire et inévitable à cause des provocations des groupes armés illégaux, a annoncé vendredi la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova.

Raqqa - Sputnik France
Selon Washington, Moscou serait un «pompier pyromane» en Syrie… vraiment?
Les provocations des groupes radicaux présents dans la Ghouta orientale ont rendu nécessaire et inévitable une opération terrestre de l'armée syrienne qui a déjà repris plusieurs localités de cette banlieue de Damas, a déclaré vendredi la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

«Les pilonnages de la capitale syrienne se poursuivent régulièrement, chaque jour, ils coûtent la vie à des innocents. Selon le département de la santé de la capitale, au cours des derniers jours, 32 civils sont morts, 200 autres ont été blessés», a déclaré Mme Zakharova.

Selon elle, après l'adoption le 24 février 2018 à l'unanimité des membres du Conseil de Sécurité de l'Onu de la résolution 2401 sur la pause humanitaire en Syrie, des groupes radicaux n'ont fait que multiplier leurs attaques. Ils pilonnent le couloir humanitaire empêchant la sortie de la population civile de zones en proie aux hostilités et les livraisons d'aide humanitaire.

«Ces provocations de groupes armés illégaux ont rendu nécessaire et inévitable une opération terrestre antiterroriste à grande échelle dans la Ghouta orientale. Elle est soutenue depuis les airs par l'armée de l'air de la Syrie et les forces aérospatiales de la Russie», a-t-elle souligné.

Маленькая девочка в лагере беженцев в Гуте, Дамаск - Sputnik France
Les premiers civils quittent la Ghouta orientale sous le feu des terroristes
Le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, a déclaré lundi qu'à la demande de Vladimir Poutine une trêve humanitaire quotidienne serait instaurée dans la Ghouta orientale à partir du 27 février entre 9h et 14h, heure locale.

Entre le 27 février et le 1er mars, cette trêve a été violée à de nombreuses reprises par des groupes radicaux qui empêchent les civils de quitter la Ghouta orientale. Dans la nuit de jeudi à vendredi, malgré des pilonnages de groupes armés, deux enfants ont réussi à emprunter le couloir humanitaire qui relie Damas à la Ghouta orientale pour sortir de cette zone.

Les forces armées syriennes respectent toutefois le cessez-le-feu et ne réagissent pas aux provocations, a déclaré mardi Vladimir Zolotoukhine, représentant du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала