Votre inscription a été enregistrée avec succès!
Merci de cliquer sur le lien envoyé par courriel sur

Cette petite créature vous aidera à combattre le cancer!

© Sputnik . Sergey Pyatakov / Aller dans la banque de photosUn chercheur
Un chercheur - Sputnik France
S'abonner
Une souche spécifique de bactéries vivant sur notre peau serait capable de tuer les cellules malignes grâce à un composé chimique de leur fabrication. Un nouvel espoir pour le traitement des cancers?

Certaines bactéries vivant sur la peau peuvent vous protéger contre le cancer de la peau, a découvert une équipe de chercheurs de l'Université de Californie à San Diego, dont le site Medical Xpress cite l'étude.

Un médecin - Sputnik France
Soigner un cancer irrémédiable deviendrait possible grâce à cette découverte…
Parmi les nombreuses bactéries qui colonisent la peau humaine, c'est une souche particulière de Staphylococcus epidermidis, présente sur la peau d'environ 80 % des êtres humains, qui en serait capable.

Cette souche produirait une substance chimique capable de détruire plusieurs types de cellules cancéreuses, mais qui serait inoffensive pour les cellules saines.

Le composé chimique produit par ces bactéries, le 6-N-hydroxyaminopurine (6-HAP), leur confère la capacité d'inhiber la croissance de certaines tumeurs malignes.

Le petit déjeuner anglais - Sputnik France
Des scientifiques indiquent quel type d’aliments est le plus dangereux pour la santé
Les souris auxquelles on avait greffé des cellules de mélanome à croissance rapide et à qui on a injecté du 6-HAP, toutes les 48 heures pendant deux semaines, ont accusé une réduction de plus de 60% de la taille des tumeurs.

Qui plus est, le 6-HAP semble ne pas présenter d'effets toxiques.

Lors d'une autre expérience, les scientifiques ont exposé des souris glabres à des rayons ultraviolets afin de provoquer des cancers de la peau. Sur la peau de la moitié de ces souris, ils ont appliqué des bactéries de la souche S. epidermidis produisant du 6-HAP, et celle-ci a réduit considérablement le nombre de tumeurs. Chez les autres, qui se sont vu introduire une autre souche S. epidermidis ne produisant pas de 6-HAP, de nombreuses tumeurs se sont formées sans encombre.

Fil d’actu
0
Les plus récents d'abordLes plus anciens d'abord
loader
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала