Des morts et des blessés dans le pilonnage d'un nouveau point de passage à la Ghouta

© REUTERS / Bassam KhabiehLa fumée au-dessus de la Ghouta orientale, en Syrie
La fumée au-dessus de la Ghouta orientale, en Syrie - Sputnik France
Plusieurs personnes ont trouvé la mort et plusieurs autres ont été blessées dans un nouveau pilonnage par des radicaux du point de passage supplémentaire de Mleha-Jisrein, a annoncé le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.

Aujourd'hui, le gouvernement syrien a mis en place un nouveau point de passage, Mleha-Jisrein, pour permettre aux civils de sortir de la Ghouta orientale, mais des radicaux n'ont pas tardé à le prendre pour cible:

«Des extrémistes du groupe Faylaq al-Rahmane ont ouvert le feu lors du transfert des habitants civils vers le point de passage. Trois voitures ont brûlé, il y a des morts et des blessés», a constaté le général Youri Evtouchenko, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit.

A humanitarian corridor between Damascus and East Ghouta near the Al Wafidin refugee camp in Syria - Sputnik France
Un correspondant syrien tué en couvrant les événements dans la Ghouta orientale
De même, les extrémistes ont intensifié les pilonnages de la zone autour du couloir humanitaire de Moukhayam al-Wafidine, a poursuivi le général.

Plus tôt jeudi, le Centre russe a affirmé que des radicaux avaient ouvert le feu sur un convoi évacuant 300 familles de la Ghouta orientale vers Mleha. Les proches des réfugiés et plusieurs équipes de tournage des chaînes de télévision russes et occidentales, qui accueillaient le convoi à un kilomètre de la sortie sud de la Ghouta, ont aussi été la cible de tirs de mortier.

Des pauses humanitaires quotidiennes de cinq heures, de 09h00 à 14h00 heure locale, sont organisées dans la Ghouta orientale depuis le 27 février sur l'ordre de Vladimir Poutine. Les autorités syriennes et le Centre pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie ont établi un couloir humanitaire au niveau du secteur d'al-Wafidine. Toutefois, les radicaux le pilonnent régulièrement, empêchant ainsi les civils de l'emprunter pour quitter la zone des combats.

Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала